L’or a corrigé de près de 10% lundi, après avoir abandonné plus de 4% vendredi.

D’aucuns n’hésitent pas à avancer que les investisseurs des ETF investis dans l'or auraient fortement participé à ce mouvement.

Lors des deux dernières séances, la valeur des parts du plus important ETF investi en or, le SPDR Gold Trust, lancé en 2004, a décliné de plus de 10%. Plus précisément, la baisse affichée est de 8,8% lundi à 131,40 dollars lundi, après 4,7% lors de la séance précédente.

Vendredi plus d’un milliard de dollars se seraient échappés de ce fonds selon le cabinet IndexUniverse. Cela aurait constitué la troisième plus importante vague de flux sortants depuis 2004.
Depuis, le mouvement s’est poursuivie. Hier, le volume d’échange aurait représenté plus de 7 fois le volume moyen.

Le fonds qui détenait à la fin de la semaine dernière 1 158,6 tonnes d’or et 57,2 milliards d’actifs sous gestion aurait été attaqué de plein fouet.

Depuis le début de l’année les parts du SPDR Gold Trust ont perdu 20% de leur valeur. Les flux sortants se sont élevés depuis janvier à 9,8 milliards de dollars. C’est le plus important niveau enregistré pour les ETF cotés aux Etats-Unis.

D’autres ETF auraient également souffert dont l’iShares Gold Trust (10,4 milliards de dollars) et l’ETFS Gold Trust (1,8 milliard de dollars). Le premier aurait notamment vu ses encours s’amoindrir de 161 millions de dollars la semaine dernière. Lundi après midi, la valeur des parts du fonds fléchissait de 8,4% à 13,25 dollars.

Selon certains, les investisseurs d’ETF, face à la forte correction de ces derniers jours, pourraient céder à la panique, demander le rachat de leurs parts, ce qui mettrait davantage la pression sur le cours de l'or.

En particulier, le hedge fund Paulson & Co, fondé par John Paulson, qui détient environ 22 millions de parts du fonds SPDR à fin 2012 devrait décider d’affaiblir davantage son exposition à l'instar de George Soros , également investisseur du fonds SPDR, qui avait de son coté réduit son investissement de 55% au cours du quatrième trimestre de l’année 2012.