Cet accord est censé permettre aux deux banques centrales d’échanger des devises et aux entreprises locales de la Chine et du Royaume-Uni de faire des affaires en devise locale plutôt qu’en dollar américain.

Londres pose ainsi une pierre supplémentaire à l’édifice pour devenir un grand centre international de négociation du yuan, autrement dit la devise de la deuxième puissance économique mondiale.

Tendance baissière du yuan contre le dollar

La Banque centrale de Chine a décidé de réduire le taux de change du yuan contre dollar de 0,07% à 6,1807. C’est le plus faible niveau depuis le 30 mai.

Le taux sur le marché pouvant fluctuer dans une fourchette de plus ou moins 1% par rapport au taux de référence, un recul de 0,18% a été constaté à Shanghai, à 6,1451 dollars et à Hong Kong à 6,1422 dollars. C’est la plus forte baisse depuis le 10 mai.
Pour certains commentateurs, l’appréciation du yuan devrait à présent connaitre une pause. La devise chinoise a enregistré un gain de 1,4% depuis le début de l’année.

D’ici 12 mois, le marché anticipe une baisse du yuan de 0,33%.