Les dernières statistiques économiques dévoilées par les autorités confirment la solide reprise de l’économie américaine et renforcent la probabilité de voir la Réserve fédérale américaine poursuivre le processus de normalisation de sa politique monétaire ultra accommodante.

Les commandes de biens durables aux Etats-Unis se sont élevées de 3,5% en novembre par rapport à octobre.

La Fed a décidé ce mois-ci d’entamer la baisse de son programme d’achat d’actifs sur le marché secondaire, de 10 milliards de dollars tous les mois (sur un total de 85 milliards), à compter de janvier.
Compte tenue de l’embellie sur le front macroéconomique, la Banque centrale américaine pourrait bien décider d’accélérer la cadence à l’issue de l’une de ses prochaines réunions.

Ce faisant, les taux courts américains sont alors montés, entrainant dans leur foulée le cours du billet vert.

Dans une interview accordée à la chaine CNBC, Mitul Kotecha, responsable de la stratégie mondiale sur le change chez Crédit Agricole, a indiquer tabler sur une poursuite de l’appréciation du dollar. L’expert anticipe pour fin 2014, une parité euro dollar de 1,28. Tel est également l’avis de Chris Weston, stratégiste marché chez IG Markets.

La parité dollar-yen est attendue à 115.