A la suite de la rupture des négociations entre Athènes et ses partenaires ce week-end, le gouvernement d’Alexis Tsipras a décidé de lancer un référendum le 5 juillet à propos des propositions des créanciers.

Dans ces circonstances, la Grèce sera indéniablement dans l’incapacité d’honorer ses engagements envers le Fonds monétaire international, à hauteur de 1,6 milliard d’euros, ce mardi.

Face à cette situation, la Banque centrale européenne a décidé de ne pas relever le plafond de ses liquidités d’urgence nécessaires à la poursuite de l’activité des banques grecques.

Ce faisant, il a été décidé de laisser fermer les banques grecques pendant une semaine à compter de ce lundi et de limiter les retraits dans les distributeurs automatiques à 60 euros afin de protéger le système bancaire grec d’une mise à mal importante.