Selon l’agence fédérale indépendante, le déficit budgétaire pour l’année fiscale en cours qui prend fin le 30 septembre pourrait s’avérer 60 milliards moindre que la prévision annoncée en mars. Cela refléterait une surprise positive dans la collecte des recettes fiscales au niveau fédéral cette année.

Selon les dernières projections du Bureau, le déficit américain est censé s’élever à 426 milliards de dollars, soit 2,4% du PIB national, le plus bas niveau depuis 2007. Fin septembre 2014, ce déficit représentait 483 milliards de dollars, soit 2,8% du PIB.

Selon le CBO, les recettes devraient croitre de 8% cette année et les dépenses de 5%.

D’autres prévisions économiques


Au-delà des niveaux de la croissance et de celui du déficit, le CBO a également fait état d’autres prévisions économiques concernant l’emploi,
Ainsi le tau de chômage devrait descendre à 5,2% au cours du quatrième trimestre de cette année et à 5% au cours du quatrième trimestre 2017. Précédemment les chiffres avancés étaient de 5,5% et 5,3%.

L’indice de base des prix à la consommation, qui exclut les prix des denrées alimentaires et des produits énergétiques, devrait atterrir à 1,8% cette année, et non à 2% comme auparavant envisagé.

Dans ces conditions le taux à dix ans américain devrait monter à un niveau moyen de 2,4% au second semestre 2015 et à 4,2% d’ici fin 2019. Au total, l’affaiblissement du cout de la dette devrait permettre de réduire le déficit au cours de la décennie à venir de 200 milliards de dollars par rapport à l’estimation faite en mars dernier. Autrement dit, les Etats-Unis devraient augmenter leur dette de 7000 milliards de dollars et non de 7200 milliards. La dette détenue par le secteur public devrait augmenter de 74% en 2015 à 7,7% en 2025.

D’après le Bureau le plafond de la dette du gouvernement devrait être atteint entre la mi-novembre et début décembre de cette année et non entre octobre et novembre. Selon ce même Bureau, les Démocrates et les Républicains n’auraient fait aucun progrès pour déterminer comment établir les niveaux de dépenses fédérales pour la nouvelle année fiscale qui débute le 1er octobre. Les parlementaires américains auront très peu de temps, juste 10 jours pour faire passer le projet de loi de finance du gouvernement, une fois qu’ils seront revenus de leur congé estival après la Fête du travail.