L’Assemblée législative suprême de Chine a approuvé ce dimanche une proposition visant à réformer le système de cotation sur la Bourse chinoise à compter de mars 2016.

La volonté affichée est de faciliter les cotations, afin de réduire la nécessité de passer par des cotations détournées ou de procéder à des émissions de titres par l’achat de sociétés cotées.

Cette annonce a été mal accueillie par les opérateurs sur le marché par crainte que les changements apportés ne mettent la pression sur les valorisations boursières.

La correction a été plus vive sur le segment des actions chinoises B négociées sur le marché de Shanghai et de Shenzhen mais libellés en dollar. Ainsi l’indice Shanghai B a chuté de près de 8%, la plus forte contre performance en quatre mois, notamment sur fond de prises de profits. L’indice était monté pendant 13 séances consécutives et avait gagné près de 50% ces trois derniers mois.