La deuxième puissance économique mondiale a fait état de la nuit du dimanche à lundi, d’un nouvel indice PMI manufacturier très mauvais pour le mois de décembre. Cette nouvelle, associée à l’expectative de la fin de l’interdiction de certaines opérations vendeuses par des investisseurs institutionnels chinois d’envergure, a entrainé une panique sur le marché des actions chinoises (repli de près de 7% de l’indice composite de Shanghai) qui s’est diffusée dans le reste du monde et notamment en Europe.
L’indice Eurostoxx 50 a fléchi de près de 4% et le Cac 40 plus de 2%.
Ce matin, une relative accalmie semble avoir été retrouvée. Vers 11h, l’Eurostoxx 50 perd 0,80% et le Cac 40 recule de 0,83%.