Sous la double pression d’un ralentissement économique et de la dépréciation des prix des matières premières, les devises émergentes sont en passe de connaitre leur meilleur mois en 18 ans selon les données publiées au 29 mars 2016 par Bloomberg, indique Bernard Aybran.

Selon les chiffres de l’Institute International Finance datant du 29 mars 2016, les mouvements de capitaux au cours du troisième mois de l’année seraient les plus forts depuis près de deux ans avec des collectes significatives à la fois dans les fonds actions (18,9 milliards de dollars) et dans les fonds obligataires (17,9 milliards de dollars).

« Valorisations et rendements attractifs ont pu déclencher cet engouement. Ainsi qu’une performance supérieure à 20% en deux mois » commente Bernard Aybran.