"Soyez craintifs quand les autres sont avides, et avides quand les autres sont craintifs." Même s'il n'a pas repris cette maxime ce lundi sur CNBC, Warren Buffett a affiché son optimisme à l'heure où d'autres s'inquiètent des sommets atteints par les marchés actions américains. 

L'indice Dow Jones vient en effet d'aligner 11 séances consécutives marquées par des records, du jamais vu depuis 1987. Quant à l'indice élargi S&P500 il affiche un gain de 10% depuis le scrutin présidentiel du 8 novembre et se traite à près de 18 fois les bénéfices attendus, bien au-dessus de sa moyenne de long terme de 15, selon les données Thomson Reuters.

Compte tenu du niveau actuel des taux d'intérêt, les actions américaines restent "plutôt bon marché", a commenté Warren Buffett. "Nous ne sommes pas dans une bulle", a-t-il ajouté tout en affirmant que les actions américaines pourraient très bien "baisser de 20% demain" et qu'il était très difficile de prédire l'évolution à court terme du marché.

Dans une lettre diffusée ce week-end à ses actionnaires le patron de Berkshire Hathaway s'est cependant voulu rassurant sur l'avenir. "L'économie américaine — et par conséquent un grand nombre d'actions — est virtuellement assurée de prendre de la valeur dans les prochaines années. L'innovation, les gains de productivité, l'esprit entrepreneurial et une abondance de capital vont garantir cela", a-t-il souligné, alors que beaucoup d'économistes prédisent au contraire un ralentissement de la croissance.  S'il égratigne la politique anti-immigration de Donald Trump, le milliardaire ne s'inquiète pas outre-mesure des incertitudes sur la politique du nouveau président américain. «Les États-Unis reviennent toujours et gagnent», affirme-t-il.

Interrogé lundi sur les risques liés à la hausse des taux d'intérêt, Warren Buffet a répondu: "Si les taux étaient aux alentours de 7-8%, alors le niveau des actions pourrait être considéré comme très cher". Ce n'est évidemment pas le cas, avec un taux à dix ans américain de 2,3% et des anticipations modérées de relèvement des taux de la Fed.