L'économie européenne est sur la bonne trajectoire. Le taux de chômage a atteint son plus bas niveau depuis 8 ans et demi au mois de juin dans la zone euro, a indiqué lundi 31 juillet l'office européen de statistiques, Eurostat. Le nombre de chômeurs a diminué de 148 000 personnes par rapport à mai, faisant ressortir un taux de de chômage de 9,1% contre 9,2% précédemment. "Il s'agit du taux le plus faible enregistré dans la zone euro depuis février 2009", a précisé Eurostat.

Si la décrue est entamée partout, de fortes disparités demeurent entre Etats membres. Le chômage atteint des niveaux très faibles en République tchèque (2,9%), en Allemagne (3,8%) ainsi qu'à Malte (4,1%) mais culmine encore à plus de 21% en Grèce et à 17,1% en Espagne. La France situe légèrement au-dessus de la moyenne européenne avec un taux de 9,6%, stable par rapport à mai.

Eurostat a également dévoilé sa première estimation de l'inflation au mois de juillet. La hausse des prix à la consommation atteindrait 1,3% tout comme en juin. Hors variation des prix de l'énergie, de l'alimentation et du tabac, la hausse se serait toutefois légèrement accélérée, à 1,3% contre 1,2% en juin.

Ces statistiques devraient conforter les perspectives de la BCE qui table sur une remontée graduelle de l'inflation vers un objectif de 2% à moyen terme. La banque centrale a prévenu que si l'amélioration de l'économie se poursuivait, elle serait amenée à ajuster son programme de rachat d'actifs dans les prochains mois. Ces ajustements seront discutés dans le courant de l'automne, a précisé Mario Draghi lors de la dernière réunion de l'institution.

L'euro remontait légèrement face au dollar après ces statistiques. Vers 16h, un euro valait 1,1752 dollar contre 1,1724 lundi matin.