Les ouragans Irma, qui frappe la Floride depuis dimanche et Harvey, qui a provoqué des inondations catastrophiques au Texas, pourraient coûter 290 milliards de dollars, ou 1,5 point de pourcentage du PIB des Etats-Unis, selon le service de météorologie privé Accuweather.

"Les estimations des dégâts provoqués par Irma devraient s'élever à environ 100 milliards de dollars, ce qui en fait l'un des ouragans les plus coûteux de tous les temps", a affirmé le PDG et fondateur d'Accuweather, Joel N. Myers. Selon lui, cela correspond à un demi point de pourcentage de l'économie américaine. "Nous avions estimé que l'ouragan Harvey serait la catastrophe météorologique la plus coûteuse de l'histoire des Etats-Unis avec un montant de 190 milliards de dollars, soit un point de pourcentage du PIB" des Etats-Unis, a ajouté M. Myers.

En combinant les deux, on arrive à 1,5 point de pourcentage du Produit intérieur brut (PIB). Cependant, s'il faut s'attendre à un ralentissement de la croissance américaine au troisième trimestre, celle-ci pourrait rebondir dès le quatrième trimestre avec l'effort de reconstruction, soulignent les analystes de La Banque Postale Asset Management (LBPAM) dans une note publiée ce matin. Si cela devrait compliquer l'appréciation de la situation au cours des prochains mois, cela ne permet pas d'écarter définitivement une hausse des taux de la Fed en décembre.

Une partie seulement des coûts pris en charge

Accuweather dresse une impressionnante liste de ce qui génère des coûts aussi élevés: interruption de l'activité des entreprises, chômage en hausse pour des semaines voire plusieurs mois, destruction d'infrastructures ralentissant en plus les transports, pertes agricoles comme le coton mais aussi 25% de la récolte des oranges - qui par ricochet ont un effet sur les prix à la consommation - hausse des prix du carburant, du fioul de chauffage et du kérosène, dommages occasionnés aux voitures, aux maisons, aux antiquités et autres objets d'art...

Seulement une partie des coûts seront pris en charge par les assurances, souligne Joel Myers. Le cabinet d'études spécialisé AIR Worldwide estime ainsi les coûts de l'ouragan Irma pour le secteur entre 20 et 65 milliards de dollars. "Il est encore trop tôt pour évaluer le coût du passage d'Irma, mais il pourrait être bien plus faible que prévu", a commenté Tangi Le Liboux, analyste chez Aurel BGC.

Après avoir chuté ces deux dernières semaines, le secteur de la réassurance a d'ailleurs entamé un rebond ce lundi, notamment à Paris le titre Scor (+3%).  Sur les autres places européennes, Hannover Re prend 4,5%, Swiss Re 4,4% et Munich Re 4%.