Alice « avait coutume de se donner de très bons conseils, quoiqu’elle ne les suivît guère »*. Il semble que de nombreux investisseurs évoluent eux aussi au Pays des Merveilles. Jusqu’à la fin de l’année dernière, parmi tous les flux de capitaux internationaux vers les marchés émergents, l’Argentine détenait le record d’attractivité**. Mais ce mois-ci, à nouveau, le gouvernement demande des facilités de paiement au FMI.

Habitué des difficultés et défauts de paiement, l’Etat argentin détient un bel historique en la matière et le dernier défaut remontait à 2001. A l’époque, nombreux juraient, mais un peu tard, qu’on ne les y prendrait plus. Oui mais voilà : il leur semblait bien que, cette fois, c’était différent. Finalement, non.


* Alice au pays des merveilles, chapitre 1, Lewis Carroll
** en % du PIB, source Institute of International Finance, mai 2018

♦♦♦♦ Retrouvez les fonds Invesco commercialisés sur EasyBourse en cliquant ici ♦♦♦♦♦