Espace International - News, articles, interviews et dossiers

Où investir sur le marché actions chinois ?

Où investir sur le marché actions chinois ?

(Easybourse.com) Si aucun miracle ne peut être escompté de la part du marché dans son ensemble, pour autant une bonne allocation d'actifs pourrait permettre d'enregistrer d'excellents retours sur investissement.

«Il existe énormément de dispersion entre les différents secteurs au sein du marché chinois qui constitue 10% de la capitalisation mondial. Par exemple, certains secteurs comme l’électronique, l’agroalimentaire, la pharmacie ont gagné plus que 30% en 2010. Ainsi si l’on procède à une bonne allocation sectorielle, on peut avoir un très bon retour sur investissement» constate Haiyan Li-Labbé, directrice des projets Asie au sein d'OFI AM.

«Nous tablons à un horizon de 12-18 mois sur un potentiel de revalorisation de nos titres détenues en portefeuille supérieur à 40% eu égard à la valeur intrinsèque des sociétés» assure Yi Tang, responsable de la Gestion actions Asie hors Japon chez Edmond de Rothschild AM.

Le secteur des équipementiers de télécommunication

Les convictions de Haiyan Li-Labbé se portent dans le secteur des équipementiers de télécommunication. «Le taux d’urbanisation dans le pays est de 48% contre 82% en France. Beaucoup de villes dépassent 10 millions d’habitants. Le gouvernement chinois envisage d’augmenter significativement les investissements dans les fibres optiques et autres infrastructures de télécommunication. 30 milliards de dollars de subventions ont été récemment annoncées par le gouvernement».

Le ciment est également un secteur porteur même s’il a déjà gagné près de 40% depuis le début de l’année. «Non seulement la Chine va devoir consommer beaucoup de ciment pour son propre programme de construction des logements sociaux, mais en plus, elle va probablement exporter vers le Japon lorsque les travaux de reconstruction démarreront» remarque la responsable d'OFI AM. La construction de 36 millions d’appartements sociaux a été planifiée pour les années à venir. 10 millions de logements doivent être achevés cette année. 3,6 millions ont déjà été terminés et attendent d’être distribués.

Un autre segment intéressant est celui des banques de seconde taille autrement dit les banques de ville comme Shanghai Pudong Development Bank, Shenzhen Development Bank. «Ces banques bénéficient d’une activité de crédit reste forte en Chine. Par ailleurs, ces banques ne subissent pas la pression du gouvernement chinois de prêter dans les grands travaux publics. Le taux de mauvaises créances est relativement bas. Les valorisations sont, qui plus est, très attractives» assure Mme Li-Labbé.
«Aujourd’hui les banques et les assureurs cotés sur le marché local chinois affichent 30% de décote par rapport aux actions cotées à Hong-Kong» précise Yi Tang.

Les valeurs liées à la protection environnementale, au luxe et au tourisme

Accessoirement, les valeurs liées à la protection environnementale, au luxe et au tourisme peuvent aussi constituer de bons placements. «La Chine souhaite modifier son modèle économique de manière à l’orienter de la quantité vers la qualité. Des secteurs comme la protection environnementale ont vocation à profiter des subventions» indique Haiyan Li-Labbé.

Les secteurs à éviter

Les secteurs à éviter seront l’immobilier dans lequel les dirigeants s’efforcent de calmer la frénésie, l’électricité où les producteurs subissent la hausse des matières premières dans la mesure où les prix sont contrôlés par le gouvernement, et le transport aérien qui devrait souffrir non seulement du prix élevé de pétrole mais également de la concurrence du réseau de TGV. "Un TGV doit être mis en service entre Pékin et Shanghai l’année prochaine et devrait réduire le temps de transport de 10h à 4h. Beaucoup de personnes vont préférer prendre le train plutôt que l’avion".

Miser sur le marché secondaire au lieu du marché primaire est un choix plus opportun car les sociétés nouvelles cotées sont de moins en moins de bonne qualité. «Le temps donné aux investisseurs d’étudier une nouvelle société est très limité. Il y a beaucoup de spéculation pendant les premiers jours de trading».


Imen Hazgui

Publié le 25 Mars 2011