Espace International - News, articles, interviews et dossiers

Actions européennes : quel soutien attendre de la BCE selon 6 experts des marchés financiers ?

Actions européennes : quel soutien attendre de la BCE selon 6 experts des marchés financiers ?

(Easybourse.com) Face à la croissance morose qui domine, face au resserrement du robinet du crédit qui sévit dans certains pays d'Europe du sud, et face au risque de déflation qui guette à certains endroits, les spéculations vont bon train sur ce que pourrait être amenée à faire la Banque centrale européenne pour soutenir davantage l'économie de la zone euro. Nouvelle baisse du taux directeur de refinancement, diminution du taux de rémunération des dépôts des banques européennes, nouvelle opération de refinancement à long terme, assouplissement du taux des réserves obligatoires, achats massifs d'actifs adossés à des crédits d'entreprises ou acquisitions d'obligations souveraines...? Les avis sont partagés.

Pour en débattre, nous avons souhaité interroger six experts des marchés financiers :

Michel Aglietta, professeur à l’Université Paris-Ouest Nanterre, conseiller scientifique chez Groupama Asset Manageùent et au sein du CEPII (Centre d'études prospectives et d'informations internationales) : « Zone euro : ce n’est que si l’on descend dangereusement en dessous de 1% de croissance ou si l’inflation continue à glisser vers le bas, que la BCE agira davantage sur le plan de sa politique monétaire »

Dominique Barbet, responsable de la recherche économique de marché chez BNP Paribas : « BCE : les principales caractéristiques de la prochaine opération de refinancement des banques européennes »

Eric Bertrand, directeur des gestions taux et crédit chez CPR Asset Management : « BCE : nous ne nous attendons à aucune mesure additionnelle au cours des prochains mois »

Patrice Gautry, chef économiste au sein du groupe Union Bancaire Privée

Michel Santi, économiste indépendant, consultant de Banques centrales et d'Organisations internationales : « Pour le moment la Banque centrale européenne fait du service minimum »

Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis Asset Management :« La BCE devrait de nouveau intervenir sur les marchés avant la fin du premier trimestre 2014 »

La principale conséquence pour les investisseurs de cette tergiversation autour de la politique monétaire de la Banque centrale de la zone euro : le maintien d'une  volatilité élevée sur les marchés financiers.


Imen Hazgui

Publié le 25 Novembre 2013

OK, tout accepter
Fermer