Espace International - News, articles, interviews et dossiers

Bourse : les promesses de 2017

Bourse : les promesses de 2017

(Easybourse.com) Après une hausse de 10% du CAC 40 en novembre-décembre, que nous réserve l'année 2017 en Bourse ? L'arrivée au pouvoir de Donald Trump suscite beaucoup d'attentes de la part des investisseurs, mais aussi de nombreuses interrogations. Voici ce qu'en pensent les gérants et économistes que nous avons interrogés.

Philippe Brossard (AG2R La Mondiale):
"Les fondamentaux économiques plaident en faveur d'une hausse des marchés actions européens en 2017. Je pense que ce rattrapage peut avoir lieu, avec notamment un rebond des valeurs bancaires aidé par la remontée des taux d'intérêt, et du secteur des matières premières".
Lire l'interview

Gustavo Horenstein (Dorval AM):
"Le marché japonais est l'un de nos marchés favoris. La politique monétaire de la Banque du Japon consistant à cibler les taux longs offre beaucoup de visibilité aux investisseurs et contribue à la dépréciation du yen. Nous sommes également positifs sur les actions européennes, qui bénéficient elles aussi d'une politique monétaire accommodante et dont la prime de risque (politique) par rapport aux actions américaines aura tendance à se réduire selon nous".
Lire l'interview

Daniel Stefanetti (Ethena Independent Investors):
"La BCE refuse pour le moment de parler de tapering mais elle pourrait commencer à l'évoquer dans quelques mois, si les perspectives d'inflation s'améliorent. Or il y a des raisons objectives à un retour de l'inflation en Europe ; hausse du prix du pétrole, politiques de relance à l'œuvre dans plusieurs pays, effet 'Trump'…"
Lire l'interview

Adrien Pichoud (Syz AM):
"Nous n'attendons pas d'impact spectaculaire des "Trumponomics", dans la mesure où aucun aspect de ce programme n’aura d’incidence sur les ressorts fondamentaux de la croissance que sont les facteurs démographiques, la productivité et l’endettement. Le mouvement actuel des marchés, avec une hausse des taux d'intérêt et du dollar, sème déjà les graines d’une perte de vitesse dans le courant du premier semestre 2017".
Lire l'interview

Nadège Dufossé (Candriam): 
"Nous voyons deux risques principaux. Le premier est celui d'un emballement de la hausse des taux qui déstabiliserait les investisseurs et obligerait la Fed à resserrer ses propres conditions de crédit plus vite que prévu, alors qu'elle souhaite maintenir une politique accommodante. L'autre risque est que Trump ne tienne pas ses promesses en matière économique, ce qui priverait l'économie américaine d'un stimulus important".
Lire l'interview


A lire également: Les quatre tendances à surveiller en 2017 selon Goldman Sachs


F.S.

Publié le 23 Décembre 2016