Espace International - News, articles, interviews et dossiers

Interview de Nicolas Caplain : Directeur de la sélection de fonds externes de LBPAM

Nicolas Caplain

Directeur de la sélection de fonds externes de LBPAM

Notre approche consiste à analyser d'abord la société de gestion, avant de nous intéresser aux fonds eux-mêmes

Publié le 25 Mai 2011

Quel a été votre parcours et comment se compose votre équipe de sélection de fonds externes de LBPAM ?

J'ai intégré Sogéposte (devenue depuis LBPAM) en 1999, après des études d'ingénieur et une spécialisation en statistiques et en économie. Au sein de la Direction du Développement et plus précisément du département d'Offre Produits, j'étais alors chargé de l'analyse de performances, et dans ce cadre amené à suivre de près l'univers des OPCVM. Ceci m'a permis assez rapidement, soit dès le début des années 2000, de mettre en place un processus d'analyse de fonds externes qui serve les besoins d'investissement en fonds externes de La Banque Postale Asset Management. Nous avons par la suite proposé nos services à d'autres entités du groupe La Banque Postale, parmi lesquelles EasyBourse.

Notre équipe de Sélection de Fonds externes se compose aujourd'hui de 3 analystes dédiés à ce métier. Nicolas Meusburger, qui nous a rejoints en 2006, est mon adjoint sur l'activité.

Comment procédez-vous pour analyser les fonds sélectionnés par EasyBourse ?

Nous sommes partis de notre processus d'analyse standard tout en l'adaptant pour prendre en compte les besoins spécifiques d'EasyBourse, liés entre autres au cadre de distribution d'OPCVM sur un site internet.

Notre approche consiste à analyser d'abord la société de gestion, avant de nous intéresser aux fonds eux-mêmes.

Ainsi, dans un premier temps nous signalons à EasyBourse si la société de gestion du fonds présente à nos yeux des risques trop importants, ou s'il existe des facteurs de vigilance particuliers à surveiller. Il s'agit d'une démarche essentiellement qualitative reposant sur notre connaissance historique des sociétés de gestion.

Ensuite, nous passons en revue les fonds de la société de gestion considérée, afin là encore d'identifier s'ils présentent des risques majeurs. Nos critères d'analyse sont à la fois quantitatifs (encours faible ou en forte baisse, couple performances / risques nettement inférieur à celui de ses pairs…) et qualitatifs (par exemple, un départ récent du gérant du fonds). Nous analysons chaque fonds de façon absolue et relative par rapport aux fonds concurrents investis sur la même classe d'actifs et le même secteur.

A l'issue de ce processus, nous faisons part des conclusions de nos analyses à EasyBourse.

Que pouvez-vous nous dire sur la sélection Découverte ?

Il existe plusieurs milliers de fonds commercialisables auprès du grand public français. Dans ces conditions, il est important de donner accès à une large gamme de fonds représentatifs de l'ensemble du marché, afin que les investisseurs disposent d'un vaste choix, ce qui est la vocation de l'offre OPCVM d'EasyBourse. Mais il est tout aussi important de proposer une offre plus ciblée pour les investisseurs qui souhaitent se constituer un portefeuille à partir d'un nombre de fonds limité couvrant les principales classes d'actifs, secteurs et zones géographiques. C'est ce que vise la sélection Découverte, qui se compose d'un peu plus de 20 fonds.

Quelle est votre démarche pour suivre ces fonds ?

Tout d'abord, nous suivons les principales évolutions intervenant au niveau des sociétés de gestion de ces fonds : modification d'actionnariat, départ de personnes clefs ou autres événements susceptibles de détériorer la renommée et la réputation d'une société de gestion… ceci afin de vérifier que les conditions qui avaient présidé à l'entrée d'une société dans l'offre d'Easybourse sont toujours vérifiées.

Au niveau des fonds eux-mêmes, compte-tenu du nombre élevé de fonds qui vise à donner un large choix aux investisseurs, nous disposons d'indicateurs synthétiques de performances / risques pour suivre ces fonds sur le long terme. L'évolution de l'actif des fonds est également importante.

Notre suivi qualitatif des événements portant sur les sociétés comme sur les fonds, se fait à partir de nos contacts permanents avec les sociétés de gestion, et de notre abonnement à des media et bases de données spécialisées qui diffusent des informations sur les gestionnaires de fonds.

Propos recueillis par H. Baudet (resp. marketing)