Interview de Patrick Mayette : Directeur général d'Intrasense

Patrick Mayette

Directeur général d'Intrasense

Intrasense: la première cotation de l'année sur Alternext

Publié le 07 Février 2012

Pouvez-vous nous décrire en quelques mots l’activité de votre société ?
Intrasense est l’éditeur d’une plateforme logicielle destinée aux marchés de l’imagerie médicale. L’avantage de cette plateforme est qu’elle permet d’associer différentes images médicales (IRM, scanner, TEP, rayons X…) réalisées sur un patient et d’en extraire les informations essentielles pour une meilleure prise en charge. C’est un outil particulièrement utile au suivi des traitements de certaines maladies, comme le cancer ou les maladies chroniques. Nous commercialisons cette solution sous forme de licence auprès des grands fabricants de matériel d’imagerie médicale, comme Siemens, Toshiba ou Hitachi, et des spécialistes du système d’information et de l’archivage des images médicales, et nous comptons aujourd’hui quelque 300 clients. Nous nous adressons également au marché des laboratoires et des CRO (sociétés de recherche sous contrat) qui utilisent l’imagerie médicale dans leurs essais thérapeutiques.

Pourquoi vous lancez-vous en bourse aujourd’hui ?

Nous avons deux objectifs : accélérer notre développement commercial, notamment avec l’ouverture d’une filiale aux Etats-Unis, et poursuivre nos efforts de Recherche et Développement. Sur les 3,7 millions d’euros que nous prévoyons de lever lors de notre introduction sur Alternext, deux-tiers seront consacrés au développement commercial et un tiers à la recherche, qui est un pilier de notre stratégie. Nous sortons trois nouvelles versions de notre produit par an grâce à nos efforts dans ce domaine et travaillons à de nouvelles applications (maladies chroniques, etc). Intrasense est labellisé « Entreprise innovante » par Oséo et compte à ce jour 44 salariés, dont 20 dédiés à la Recherche et Développement.

Quelles sont vos perspectives en matière de chiffre d’affaires et de résultat ?
Nous sommes sur un marché, celui de l’imagerie médicale, en forte croissance. En 2011, nous avons plus que doublé notre chiffre d’affaires à 2,4 millions d’euros. Pour vous donner une idée du potentiel, nous estimons notre marché « adressable » à 750 millions d’euros par an pour la radiologie et à quelques centaines de millions d’euros pour les essais thérapeutiques. Mais pour en profiter nous devons accroître la visibilité de notre offre, d’où la création d’une direction marketing et le renforcement de nos équipes commerciales prévus dès 2012.

En termes de résultat, du fait de ces investissements, nous sommes encore déficitaires (ndlr : au 30 juin 2011, les pertes nettes cumulées de la société s’élevaient à 3,2 millions d’euros). Mais nous sommes très à l’aise avec les prévisions de Gilbert Dupont qui espère nous voir à l’équilibre financier en 2014.

Qui peut souscrire à votre IPO ?
Notre offre est ouverte au particuliers, elle porte sur 455 601 actions nouvelles soit environ 21% du capital. Elle comprend une offre au public en France réalisée sous forme d’une offre à prix ouvert (OPO) dont la fourchette a été fixée entre 7,32 euros et 8,94 euros par action, et un placement global, principalement destiné aux investisseurs institutionnels. La souscription est ouverte depuis le 6 février et se termine le 15 février à 17h. La fixation du prix et la première cotation auront lieu le 16 février.

Propos recueillis par François Schott