EasyBourse - Investir en bourse en ligne

Espace International

Interview de Ingrid Eeckhout : Directeur général délégué d'Horizontal Software

Ingrid Eeckhout

Directeur général délégué d'Horizontal Software

Nous avons totalement repensé la gestion des entretiens annuels

Publié le 07 Décembre 2016

Horizontal Software, éditeur de logiciels RH, frappe à la porte de la bourse de Paris (Alternext). Présentez-nous votre société…
Horizontal Software a été créé en 2010 avec l'ambition d'offrir une suite logicielle sans équivalent sur le marché des ressources humaines en y intégrant toutes les nouvelles problématiques auxquelles doivent faire face les directions RH. Cela inclut bien sûr le recrutement et la gestion des talents (E-recrutements, entretiens, formations, carrières du collaborateur, etc.) mais aussi la gestion des temps et des activités des collaborateurs (gestion des absences, des temps de travail, planification automatisée en fonction des souhaits des collaborateurs, etc). Nous avons investi 20 millions d'euros en R&D depuis la création, avec le soutien de Bpifrance, et lancé la commercialisation de notre produit en mode SaaS (software as a service) fin 2013. Nous avons déjà conquis de nombreux clients dans des secteurs très variés comme la distribution, la restauration ou encore la santé (Burger King, Saint Maclou, Leroy Merlin, Altran…) pour un chiffre d'affaires de 4,2 millions en 2015.

A quoi vont servir les fonds levés lors de cette introduction en bourse (8 à 10 millions) ?

L'essentiel des fonds levés est destiné à renforcer nos forces commerciales en France mais aussi aux Etats-Unis où nous avons ouvert une filiale en 2014. Au-delà du recrutement, nous allons surtout investir en marketing digital, dans une véritable stratégie "d'acquisition client" sur le web, où nos applications sont directement disponibles. Nous bénéficions d'une certaine visibilité grâce au prix Deloitte Fast 50 publié fin novembre, qui a distingué Horizontal Software comme l'entreprise française ayant eu la plus forte croissance de son chiffre d'affaires au cours des 4 dernières années (+8000%). Cela a généré beaucoup de prise de contacts sur notre site internet. Une partie des fonds levés, environ un tiers, sera consacré à la poursuite de nos efforts de R&D afin de maintenir notre avance technologique. Enfin cela nous servira également à financer les besoins générés par notre hyper croissance, notamment sur notre solution yootalent.

En quoi votre offre se démarque-t-elle de celle de vos concurrents (Talentsoft, Cegid, Cornerstone, etc) ?
Nous sommes les plus innovants en matière d'"expérience utilisateur". Les nouvelles générations dans l'entreprise et notamment les millennials (génération Y) ne veulent plus des anciens outils RH. Ils veulent des outils à l'image des applis qu'ils utilisent au quotidien sur leurs tablettes, leurs smartphones. Sinon ils n'utilisent tout simplement pas les outils qui leur sont proposés. Nous avons par exemple totalement repensé la gestion des entretiens annuels. Sur notre application, le collaborateur fait un "feedback" au fil de l'eau, où il met ses résultats et voit lui-même comment il évolue dans l'entreprise. Cela permet un management plus stratégique des RH. Cette offre, baptisée Yootalent, a été lancée cet été en France et aux Etats-Unis où elle rencontre un grand succès, et nous sommes précurseur en Europe sur ce mode app.

Quels sont vos objectifs de croissance et de rentabilité ?

Grâce à notre modèle de facturation au nombre de collaborateurs gérés, nous avons une grande visibilité sur notre chiffre d'affaires, ainsi qu'une forte récurrence. Nous savons déjà que nous réaliserons un chiffre d'affaires d'environ 5,5 millions d'euros en 2016 et notre backlog (ndlr: carnet de commandes) au 31 octobre est déjà équivalent à ce montant pour démarrer sereinement 2017 et ce avant toute nouvelle commande ou facturation. Notre objectif est de générer 25 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020, dont 7 millions aux Etats-Unis. Ayant déjà beaucoup investi, nous prévoyons d'atteindre la rentabilité opérationnelle dès l'exercice 2018.

Pour en savoir plus sur l'introduction en bourse d'Horizontal Software, cliquez ici.

Propos recueillis par François Schott