Espace International - News, articles, interviews et dossiers

Poulaillon: itinéraire d'une belle success story familiale.

Publié le 04 Novembre 2015

Copyright © 2020 CercleFinance

-

(CercleFinance.com) - Focus sur Poulaillon, groupe familial de boulangerie et de restauration rapide, qui a annoncé le lancement de son introduction en Bourse en vue de l'admission aux négociations de ses actions sur Alternext. Une étape majeure dans l'histoire de cette société en pleine expansion.

La bonhommie de son fondateur, self made man plein d'idées et boulanger de métier, ne cache pas les ambitions importantes que nourrit le groupe qui porte son nom. Poulaillon, c'est en quelque sorte le roi de la bretzel. C'est aussi l'initiateur de la moricette, sorte de trait d'union entre la bretzel et la baguette, qu'il a créé en 1973 et dont le succès ne se dément pas, bien au contraire.

42 ans plus tard, Poulaillon se prépare donc à entrer en Bourse, fort d'un chiffre d'affaires de 54 millions d'euros au terme de son exercice 2015, clos fin septembre, et de solides fondamentaux financiers, comme en témoigne notamment le bénéfice net de 458.000 euros dégagé à l'issue de l'exercice 2014, soit... 8 fois plus que l'année précédente.Solidement implanté dans l'Est de la France, mais également présent dans les départements de l'Aisne et du Rhône, le groupe aspire maintenant à étendre sa notoriété dans toute la France, tout en partant du principe que 'qui va piano va sano'.

Rentable, en forte croissance, il estime que c'est pour lui 'le moment où jamais'.L'OPO ('Offre à prix ouvert') et le placement global ont été lancés ce mercredi et s'achèveront le 19 novembre prochain. Le prix de l'offre a, lui, été fixé entre 7,06 et 9,54 euros par action nouvelle. En tout, le montant de l'opération s'élève, brut, à 10 millions d'euros, soit 1.204.219 actions nouvelles sur la base d'un point médian de 8,3 euros, pouvant être portés à 11,5 millions (1.385.541 actions nouvelles) en cas d'exercice intégral de la clause d'extension. Poulaillon, dont les réseaux magasins pèsent 65% du chiffre d'affaires global, les grands comptes représentant pour leur part 35% de celui-ci, se targue de proposer de produits 'de tradition et de qualité'.

Surtout, le groupe, qui compte parmi ses clients ADVI, Auchan, Cora, Monoprix, Elior ou encore Toupargel, autant d'acteurs de référence au niveau national, évolue sur un marché des plus porteurs et n'a pas mauvaise presse. Alors que M6, Direct 8 et la presse locale se sont déjà penchés sur sa réussite, celle-ci a de surcroît vocation à s'accentuer avec la stratégie de diversification que mène actuellement le groupe, qui va dans ce cadre commercialiser dès mars prochain l'eau minérale de Vellemainfroy, laquelle présente de réelles vertus énergétiques et sera, au moins dans un premier temps, distribuée dans les pharmacies, parapharmacies et magasins spécialisés. A terme, Poulaillon ambitionne d'embouteiller un million de litres par mois.Pas question pour autant de délaisser les fondamentaux.

La première ligne étant en passe d'arriver à saturation, une deuxième ligne de production de moricettes va ainsi être prochainement inaugurée pour une capacité de production portée à 300.000 unités quotidiennes, contre 100.000 actuellement.Il faut bien s'adapter à une demande qui continue d'aller crescendo...(G.D.) Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

CercleFinance