Espace International

La demande d'éventuels rabais rétroactifs fait chuter Tesla en Bourse

Publié le 23 Juillet 2018

Copyright © 2018 Reuters

La demande d'éventuels rabais rétroactifs fait chuter Tesla en Bourse

La demande d'éventuels rabais rétroactifs fait chuter Tesla en Bourse

-

(Reuters) - Tesla perd plus de 4% lundi à Wall Street après une information de presse selon laquelle que le constructeur de voitures électriques a demandé à des fournisseurs de lui rendre une partie des sommes perçues depuis 2016 afin de soutenir une rentabilité mise à mal par ses objectifs de production.

Le titre perd 4,48% à 299,54 dollars vers 15h30 GMT sur le Nasdaq, après s'être enfoncé jusqu'à 292,86 dans les premiers échanges.

Le Wall Street Journal a rapporté dimanche que le constructeur de la Silicon Valley, qui publiera ses résultats trimestriels le 1er août, avait demandé à certains de ses fournisseurs de lui reverser une partie des sommes perçues.

Le document cité par le journal a été envoyé selon lui par un responsable de la chaîne d'approvisionnement. La demande y est décrite comme essentielle pour la poursuite des activités de Tesla et y est qualifiée d'investissement dans le groupe afin d'assurer la croissance à long terme des activités entre tous les acteurs concernés.

Personne chez Tesla n'était disponible dans l'immédiat, mais le groupe a confirmé, selon le WSJ, chercher des réductions de prix pour ses projets, dont certains remontent à 2016.

Le fondateur et PDG du groupe Elon Musk a précisé dans un tweet : "Seuls les coûts qui s'appliquent réellement au troisième trimestre et au-delà seront comptabilisés. Il ne serait pas correct d'appliquer des économies de coûts anciennes sur le trimestre actuel."

"Les constructeurs automobiles ont souvent des exigences de prix brutales vis-à-vis de leurs fournisseurs pour leurs productions à venir, mais il est rare d'entendre parler de rabais rétroactifs et c'est ce qui nous inquiète," écrit dans une note David Whiston, analyste chez Morningstar.

Tesla a brûlé beaucoup de cash pour accroître la production de sa berline Model 3 et certains analystes estiment que le constructeur n'échappera pas à une augmentation de capital cette année, une option exclue par Elon Musk.

Tesla disposait d'une trésorerie de 3,2 milliards de dollars (2,73 milliards d'euros) au 31 mars, après avoir dépensé environ un milliard de dollars au cours du premier trimestre.

Alors que le WSJ a rapporté que la note disait que tous les fournisseurs étaient invités à contribuer à la rentabilité du groupe, certains d'entre eux, contactés par ses soins, ont dit ne pas être au courant d'une telle demande.

"C'est un signe supplémentaire que les réserves se réduisent et je suis persuadé que Tesla aura besoin d'argent frais au plus tard l'année prochaine", juge Frank Schwope, analyste chez Nord/LB.

Tesla, qui a accusé une perte de 709,6 millions de dollars sur les trois premiers mois de 2018, assure qu'il sera rentable aux troisième et quatrième trimestres.

En juin, l'entreprise a annoncé la suppression de plusieurs milliers d'emplois pour réduire ses coûts et améliorer sa rentabilité sans compromettre la montée en puissance de la production de la Model 3.

Le titre, stable depuis le 1er janvier, a perdu 16% depuis son plus haut de 2018 atteint le 18 juin à 373,73 dollars.

(Vibhuti Sharma; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

2018-07-23T144853Z_1_LYNXMPEE6M19E_RTROPTP_1_TESLA-SHAREHOLDERS.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20180723:nRTROPT20180723144853LYNXMPEE6M19E LA DEMANDE D'ÉVENTUELS RABAIS RÉTROACTIFS FAIT CHUTER TESLA EN BOURSE OLFRTECH Reuters France Online Report Technology News 20180723T144853+0000 20180723T144853+0000

Reuters

OK, tout accepter
Fermer