Espace International - News, articles, interviews et dossiers

L'Europe finit en hausse, portée par les espoirs de relance

Publié le 19 Août 2019

Copyright © 2019 Reuters

L'Europe finit en hausse, portée par les espoirs de relance

L'Europe finit en hausse, portée par les espoirs de relance

-

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse lundi et Wall Street progressait à l'approche de la mi-séance, des perspectives de nouvelles mesures de soutien à l'économie en Chine et en Allemagne ayant rassuré les investisseurs.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 1,34% à 5.371,56 points. Le Footsie britannique a pris 1,02% et le Dax allemand a gagné 1,32%.

L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 1,2%, le FTSEurofirst 300 de 1,08% et le Stoxx 600 de 1,14%.

L'annonce par la Chine d'une importante réforme de ses taux d'intérêt a renforcé les anticipations de baisse du coût du crédit aux entreprises, apaisant en partie les craintes d'un ralentissement marqué de l'économie mondiale.

Par ailleurs, le ministre allemand des Finances a déclaré dimanche que l'Allemagne disposait des ressources budgétaires nécessaires pour faire face à une crise économique. Cette annonce fait suite à un article publié vendredi selon lequel Berlin pourrait renoncer à sa politique d'équilibre budgétaire en cas de récession.

Or la contraction de l'économie allemande pourrait s'être poursuivie au cours de l'été avec la baisse de la production industrielle, a noté la Bundesbank, la banque centrale nationale, laissant ainsi entendre que la première économie d'Europe était en récession.

Autre facteur de soutien au marché, Washington a prolongé lundi les exemptions accordées au géant chinois des télécoms Huawei, lui permettant de faire affaires avec les entreprises américaines, a déclaré le secrétaire américain au Commerce qui a toutefois annoncé l'ajout de 46 de ses filiales sur une liste noire.

VALEURS

L'espoir de nouvelles mesures de relance en Chine et en Allemagne profite avant tout aux secteurs les plus exposés au marché chinois et aux tensions commerciales.

L'indice Stoxx des matières premières a pris ainsi 2,23% et celui du pétrole et du gaz 2,12%.

A Paris, TechnipFMC (4,29%) a signé la plus forte hausse du CAC, suivi par ArcelorMittal (+3,62%) et STMicroelectronics (+3,00%).

Valeo a perdu -1,22%, la plus forte baisse du SBF 120, en raison d'une dégradation de Goldman Sachs, passé à la vente sur la valeur.

Osram a cédé -1,28% à la Bourse de Francfort après que le syndicat allemand IG Metall a réaffirmé son rejet du projet de rachat du spécialiste allemand de l'éclairage par le fabricant autrichien de capteurs AMS.

En tête du Stoxx, le brasseur Greene King s'est adjugé 50,98% après l'annonce de son rachat par une branche de CK Asset Holdings, fondé par Li Ka-shing, l'homme le plus riche de Hong Kong, dans le cadre d'une opération valorisant la chaîne de pubs à 2,7 milliards de livres.

A WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, la Bourse de New York poursuivait sa remontée après une semaine agitée, les investisseurs ayant retrouvé de l'appétit pour le risque grâce aux espoirs de relance économique et à la remontée des rendements obligataires.

L'indice Dow Jones gagnait 1,02%, le S&P-500 prenait 1,23% et le Nasdaq Composite progressait de 1,49%.

Les groupes de semi-conducteurs profitaient du sursis accordé à Huawei: Nvidia, Micron Technology, Qualcomm, Advanced Micro Devices et Intel gagnant entre 5,91% et 1,46%.

En tête du Dow Jones, le titre Apple affichait un gain de 2,53%.

Estée Lauder s'envolait de 10,31% après que le groupe américain de produits de beauté a annoncé des résultats trimestriels et de prévisions supérieurs aux attentes, apaisant les craintes d'un ralentissement de ses activités en Chine pour cause de guerre commerciale et de troubles à Hong Kong.

CHANGES

Sur le terrain des changes, les mouvements de stabilisent. L'euro évolue en légère hausse face au dollar (1,1094), après être monté en séance jusqu'à 1,1113, soutenu par le retour de l'appétit pour les actifs risqués.

L'indice dollar, qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, varie peu (0,08%) mais le billet vert reprend du terrain contre le yen et le franc suisse.

TAUX

Les espoirs de mesures de relance des grandes économies mondiales contribuent à la remontée des rendements des emprunts d'Etat.

Celui du papier à 10 ans allemand a gagné trois points de base à -0,651%, s'éloignant du plus bas record atteint vendredi à -0,727%. Son équivalent français a fini autour de -0,3665%, gagnant lui quatre points de base.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à 10 ans grimpe de quatre points, à 1,586%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont en hausse à la suite de l'attaque d'installations pétrolières saoudiennes par des drones des rebelles yéménites Houthis.

Le baril de Brent gagne 1,04% à 59,25 dollars et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) remonte à 55,6 dollars.

LES INDICATEURS DU JOUR

Du côté des indicateurs, le marché a appris que l'inflation dans la zone euro avait ralenti plus qu'attendu en juillet, selon les données définitives publiées par Eurostat.

(Édité par Benoît Van Overstraeten)

2019-08-19T161852Z_1_LYNXNPEF7I13G_RTROPTP_1_EUROPE-STOCKS.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20190819:nRTROPT20190819161852LYNXNPEF7I13G LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN NETTE HAUSSE OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20190819T161852+0000 20190819T161852+0000

Reuters

OK, tout accepter
Fermer