Espace International - News, articles, interviews et dossiers

Forte demande pour les actions FDJ au lancement de la souscription

Publié le 08 Novembre 2019

Copyright © 2019 Reuters

Forte demande pour les actions FDJ au lancement de la souscription

Forte demande pour les actions FDJ au lancement de la souscription

-

PARIS (Reuters) - La Française des Jeux, qui doit entrer en Bourse le 21 novembre, enregistre un afflux de demandes pour ses titres, déjà entièrement souscrits pour le volet réservé aux investisseurs institutionnels, a déclaré vendredi à Reuters une porte-parole de l'Agence des participations de l'Etat.

Le gouvernement français a enclenché jeudi la plus importante vague de privatisations depuis plus d'une décennie en lançant le processus d'introduction en Bourse de la loterie nationale, la plus importante cotation de l'année.

L'offre de titres de la FDJ réservés aux investisseurs institutionnels a été intégralement souscrite dans les premières heures qui ont suivi l'ouverture de la souscription jeudi et les demandes se poursuivent, a indiqué la porte-parole.

Côté particuliers, pour lesquels jusqu'à un tiers des titres pourraient être réservés, la demande d'actions FDJ s'élève déjà à l'équivalent de 200 millions d'euros, soit un tiers de la tranche qui leur est allouée.

"C'est un très bon démarrage", a déclaré la porte-parole.

Ces premières indications confirment l'intérêt des investisseurs institutionnels pour un actif qui présente l'avantage d'être peu sensible au contexte macroéconomique, avec une croissance régulière et la perspective de dividendes.

La cession de ses parts pourrait rapporter à l'Etat français jusqu'à 1,7 milliard d'euros, qui ont vocation à abonder un fonds pour l'innovation doté de 10 milliards d'euros et à participer au désendettement du pays.

L'IPO de la FDJ, la plus importante que la place de Paris ait connue depuis celle d'Amundi en 2015, pourrait en cas de succès redonner des couleurs à un marché des introductions en Bourse en Europe et pousser l'exécutif à mettre en oeuvre d'autres privatisations.

Paris souhaite notamment céder tout ou partie de ses 50,6% dans le gestionnaire d'aéroports ADP mais un référendum visant à bloquer le projet est en cours.

(Gwénaëlle Barzic, édité par Sophie Louet)

2019-11-08T153707Z_1_LYNXMPEFA71H5_RTROPTP_1_FRANCE-PRIVATISATION-FDJ.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20191108:nRTROPT20191108153707LYNXMPEFA71H5 FORTE DEMANDE POUR LES ACTIONS FDJ AU LANCEMENT DE LA SOUSCRIPTION OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20191108T153707+0000 20191108T153707+0000

Reuters