Espace International - News, articles, interviews et dossiers

Stellantis vise une marge de 5,5% à 7,5% en 2021

Publié le 03 Mars 2021

Copyright © 2021 Reuters

Stellantis vise une marge de 5,5% à 7,5% en 2021

Stellantis vise une marge de 5,5% à 7,5% en 2021

-

par Gilles Guillaume et Giulio Piovaccari

PARIS/MILAN (Reuters) - Stellantis, issu de la fusion entre PSA et FCA, a annoncé mercredi viser une hausse de sa marge d'exploitation en 2021, première année d'existence du nouveau groupe automobile, en employant des recettes qui ont permis à l'ex-PSA d'inscrire un nouveau record de profitabilité l'an dernier malgré le coronavirus.

Pour la première publication conjointe de leurs résultats annuels, les deux constructeurs officiellement mariés depuis la mi-janvier ont dit viser une marge opérationnelle courante comprise entre 5,5% à 7,5% cette année, contre 5,3% en 2020 sur la base des chiffres publiés par PSA (7,1% de marge si l'on retire la contribution de Faurecia) et FCA (4,3%).

"Stellantis prend un départ lancé et se concentre totalement sur l'atteinte de l’ensemble des synergies annoncées", a commenté le directeur général, Carlos Tavares, dans un communiqué accompagnant ces résultats.

L'ex-PSA a cependant vu sa marge opérationnelle retomber l'an dernier de ses records de 2019 à cause du coronavirus, mais la politique d'économie engagée par Carlos Tavares, jusqu'ici président du directoire de PSA et désormais directeur général du nouvel ensemble créé avec FCA, ont encore permis à la division automobile d'afficher au second semestre une marge opérationnelle courante de 9,4%.

Selon le constructeur, il s'agit d'un plus haut historique pour le secteur.

Les objectifs définis pour 2021 partent du principe qu'il n'y aura plus de mesures de confinement notables. Stellantis annonce en outre, comme prévu dans l'accord de fusion, le versement d'un dividende d'un milliard d'euros.

Ces premiers résultats ont été favorablement accueillis en Bourse, l'action Stellantis s'adjugeant 2,3% à 14,21 euros quelques minutes après l'ouverture à la Bourse de Paris.

DES VENTES DE €134 MDS

Le nouveau groupe est devenu le quatrième constructeur automobile mondial avec pas moins de 14 marques de véhicules. Sur la base des chiffres 2020 publiés, il pèse plus de 134 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Stellantis a promis de dégager à moyen terme plus de cinq milliards d'euros de synergies sans fermeture d'usine et assuré que le rapprochement franco-italo-américain n'entraînerait pas de suppressions d'emplois. Mais Carlos Tavares aura fort à faire pour ménager les susceptibilités et faire converger les intérêts, notamment entre la France et l'Italie.

La fusion doit permettre de mutualiser les investissements et d'exploiter la complémentarité géographique entre PSA et FCA pour faire face au défi de l'électrification des modèles, auquel sont venues s'ajouter coup sur coup en 2020 et 2021 les crises provoquées par l'épidémie de coronavirus et la pénurie de composants électroniques.

La méthode de Carlos Tavares - priorité aux modèles les plus rentables, comme les SUV, et chasse aux coûts impitoyable - a permis d'améliorer de 2,2 milliards d'euros le résultat opérationnel courant de la division automobile de l'ex-PSA en 2020 (hausse du mix produit, économies sur la production, les achats, les frais généraux et la R&D).

Cela a permis de compenser l'environnement défavorable de l'an dernier (chute de la demande et effets de changes négatifs), mais sans l'éclipser puisqu'il a amputé le résultat opérationnel de 3,9 milliards d'euros.

(Giulio Piovaccari et Gilles Guillaume, avec la contribution de Nicolas Delame, édité par Jean-Michel Bélot et Bertrand Boucey)

2021-03-03T092452Z_2_LYNXMPEH220DN_RTROPTP_1_STELLANTIS-ITALY-BONUS.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20210303:nRTROPT20210303084815LYNXMPEH220DN STELLANTIS VEUT AMÉLIORER SA MARGE DÈS 2021 APRÈS UN RECORD CHEZ PSA AU S2 OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20210303T084815+0000 20210303T084815+0000

Reuters