Espace International - News, articles, interviews et dossiers

L'Europe boursière profite des espoirs de reprise économique

Publié le 03 Mars 2021

Copyright © 2021 Reuters

L'Europe boursière profite des espoirs de reprise économique

L'Europe boursière profite des espoirs de reprise économique

-

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en hausse mercredi dans les premiers échanges, portées par les espoirs sur la conjoncture économique et l'apaisement du marché obligataire avant la publication de plusieurs indicateurs économiques importants.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,81% à 5.856,93 points vers 08h32 GMT, à un plus haut depuis février 2020. À Francfort, le Dax prend 0,99% et à Londres, le FTSE s'octroie 1,2%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,82%, le FTSEurofirst 300 de 0,75% et le Stoxx 600 de 0,73%.

"Le moral des investisseurs a remonté en un temps record, notamment grâce aux espoirs de reprise économique rapide et aux avancées significatives concernant le plan de relance américain. En l'espace de seulement quelques jours, les inquiétudes concernant la remontée des taux sur le marché obligataire ont disparu mais ces dernières peuvent ressurgir rapidement", commente Christopher Dembik chez Berenberg.

Aux Etats-Unis, où la situation sanitaire continue de s'améliorer, Joe Biden a assuré mardi que le pays disposerait d'ici à fin mai d'un nombre de vaccins suffisant pour l'ensemble de la population adulte et l'Etat du Texas a levé l'obligation du port du masque et les restrictions imposées aux commerces.

L'Allemagne pourrait également assouplir certaines restrictions à l'issue d'une réunion entre la chancelière Angela Merkel et les dirigeants des Länder.

La séance sera riche en statistiques avec pour commencer les indices PMI des services en Europe puis l'ISM des services aux Etats-Unis et les résultats de l'enquête mensuelle ADP sur l'emploi privé en février, qui permettra d'évaluer le rythme de la reprise de l'emploi, deux jours avant la publication du rapport mensuel du département du Travail.

Les investisseurs prendront aussi connaissance du Livre beige de la Réserve fédérale à 19h00 GMT, à deux semaines de la prochaine réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine.

VALEURS

Stellantis, né mi-janvier de la fusion entre PSA et FCA, gagne 2,58% à Paris après avoir dit viser une marge d'exploitation de 5,5% à 7,5% pour 2021 à l'occasion de la première publication conjointe des résultats financiers des deux constructeurs, au terme d'un exercice marqué par la pandémie de coronavirus.

Le secteur européen de l'automobile signe la plus forte progression, son indice Stoxx gagnant 2,69%.

Volkswagen, Vallourec, Continental et Renault avancent de 4,21% à 4,93%.

A WALL STREET

Les principaux indices de Wall Street ont fini en baisse mardi, les investisseurs prenant des bénéfices après le fort rebond de la veille en attendant de voir comment vont se dérouler les débats sur le plan de relance au Sénat.

L'indice Dow Jones a cédé 0,46% à 31.391,52 points, le S&P-500 a perdu 0,81% à 3.870,29 et le Nasdaq Composite a reculé de 1,69% à 13.358,79 points.

Les contrats à terme suggèrent pour le moment des hausses de 0,6% à 1% à l'ouverture.

EN ASIE

L'indice Nikkei a avancé de 0,51%, favorisé par les valeurs cycliques dans l'espoir d'une reprise économique rapide mais les gains ont été freinés par la perspective d'un prolongement de l'état d'urgence à Tokyo pour deux semaines.

Les Bourses chinoises ont terminé dans le vert, tirées par les valeurs bancaires et des matières premières, l'optimisme quant à la croissance économique l'emportant sur les craintes d'un resserrement monétaire à l'approche de la session annuelle du Congrès national du peuple.

L'annonce d'une croissance de l'activité dans le secteur chinois des services à son rythme le plus faible en dix mois en février n'a pas eu d'effet sur la tendance.

Le CSI300 et l'indice composite de Shanghai ont gagné respectivement 1,92% et 1,95%.

TAUX/CHANGES

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans reste stable, à 1,4188%, et son équivalent allemand varie peu à -0,345% dans les premiers échanges en Europe, à proximité d'un plus bas d'une semaine.

Le dollar est inchangé contre un panier de devises internationales alors que les rendements des bons du Trésor s'apaisent, ce qui a permis de rétablir un certain calme sur les marchés mondiaux et de relancer la demande pour les actifs risqués.

L'euro évolue autour de 1,2081 dollars après avoir pris 0,35% la veille.

PÉTROLE

Les espoirs d'une accélération de la demande de brut soutiennent les cours du pétrole bien que les incertitudes sur l'issue de la réunion des producteurs de l'Opep+ jeudi et la forte augmentation des stocks de brut américain limitent les gains.

L'American Petroleum Institute a annoncé une hausse des stocks de brut américain de 7,4 millions de barils la semaine dernière alors que le consensus tablait sur une augmentation de seulement 928.000 barils.

Le baril de Brent gagne 0,37% à 62,93 dollars et le brut léger américain 0,37% à 59,97 dollars.

(édité par Patrick Vignal)

2021-03-03T085932Z_1_LYNXMPEH220E8_RTROPTP_1_BRITAIN-EU-MARKETS-GREECE.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20210303:nRTROPT20210303085932LYNXMPEH220E8 LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20210303T085932+0000 20210303T085932+0000

Reuters