Espace International - News, articles, interviews et dossiers

Les craintes sur l'économie pénalisent à nouveau les actions en Europe

Publié le 19 Mai 2022

Copyright © 2022 Reuters

Les craintes sur l'économie pénalisent à nouveau les actions en Europe

Les craintes sur l'économie pénalisent à nouveau les actions en Europe

-

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent en début de séance jeudi dans le sillage de Wall Street, le climat de marché étant toujours plombé par les préoccupations liées à l'impact de la remontée des taux d'intérêt des banques centrales et de l'inflation sur l'économie.

À Paris, le CAC 40 perd 1,81% à 6.238,10 points vers 07h50 GMT. A Londres, le FTSE 100 cède 1,36% et à Francfort, le Dax recule de 1,94%.

L'indice EuroStoxx 50 est en baisse de 2,05%, le FTSEurofirst 300 de 1,65% et le Stoxx 600 de 1,68%.

Les places européennes ont perdu plus de 1% mercredi mais le repli a été nettement plus conséquent à Wall Street, où les grands indices ont cédé entre 3,6% et 4,7%, en raison des craintes d'un ralentissement économique important avec le resserrement monétaire en cours de la Réserve fédérale face à l'inflation.

L'envolée des coûts n'est pas sans conséquence pour les entreprises: le groupe de distribution américain Target a dévissé de 25% à la suite de ses mauvais résultats, évoquant les problèmes d'approvisionnement et de hausse des prix, des préoccupations qui font écho à celles exprimées par son concurrent Walmart la veille.

Les contrats à terme donnent un recul de Wall Street d'au moins 1% à l'ouverture.

L'aversion pour le risque entraîne le repli des investisseurs vers les valeurs refuges, obligations souveraines en tête. Le rendement des Treasuries à dix ans perd près de trois points de base à 2,8533% et son équivalent allemand en perd six à 0,951%.

En Bourse, tous les secteurs reculent, à commencer par celui de la distribution. Son indice Stoxx perd 2,53%.

Aux valeurs individuelles, EDF perd 1,84% après avoir revu à la baisse son estimation de production nucléaire pour 2022, ce qui aura un impact plus important que prévu sur son excédent brut d'exploitation.

Vallourec abandonne 5,53% après avoir annoncé la suppression de 2.950 postes dans le monde en raison d'une réorganisation qui se traduira par la fermeture de certains sites.

Orpea recule de 5% à la suite de nouvelles informations de presse concernant les pratiques commerciales et les rémunérations de la centrale d'achats suisse du groupe.

Elior, en nette progression à l'ouverture, cède désormais 1,39% après que Derichebourg (-8,3%) a annoncé qu'il allait augmenter son participation au capital du groupe de restauration collective, une opération jugée "surprenante" par les analystes de Portzamparc BNP Paribas.

En hausse, le laboratoire Valneva gagne 8,98% après que l'Agence européenne du médicament a accepté la soumission du dossier d'autorisation de mise sur le marché de son candidat vaccin inactivé contre le COVID-19.

(Rédigé par Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

2022-05-19T083138Z_1_LYNXNPEI4I09E_RTROPTP_1_FRANCE-ECONOMY.JPG urn:newsml:onlinereport.com:20220519:nRTROPT20220519083138LYNXNPEI4I09E LES BOURSES EUROPÉENNES RECULENT EN DÉBUT DE SÉANCE OLFRBUS Reuters France Online Report Business News 20220519T083138+0000 20220519T083138+0000

Reuters