Deliveroo va se retirer des Pays-Bas, la perte se creuse au S1

Publié le 10 Août 2022

Copyright © 2022 Reuters

Deliveroo va se retirer des Pays-Bas, la perte se creuse au S1

Deliveroo va se retirer des Pays-Bas, la perte se creuse au S1

-

LONDRES (Reuters) - La société britannique Deliveroo a annoncé qu'elle allait quitter les Pays-Bas après avoir échoué à s'imposer localement, et fait état d'une perte avant impôts plus importante au premier semestre dans des "conditions de marché difficiles".

Le titre Deliveroo gagnait 1,7% à la Bourse de Londres à 7h17 GMT.

La société de livraison de repas, qui a revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année le mois dernier après un fort ralentissement au deuxième trimestre, a enregistré une perte avant impôts de 147 millions de livres (173,89 millions d'euros) au premier semestre, contre une perte de 95 millions de livres l'année précédente.

Deliveroo, qui est en concurrence avec Just Eat Takeaway et Uber Eats, a déclaré que les Pays-Bas représentaient 1% de sa valeur brute des transactions (VBT) et qu'un montant "disproportionné" d'investissement serait nécessaire pour améliorer sa position sur le marché.

La société a indiqué qu'elle travaillait à une date potentielle pour le dernier jour d'activité vers la fin du mois de novembre.

Deliveroo, qui a ajouté McDonald's à sa plate-forme en Grande-Bretagne, son plus grand marché, a réduit ses prévisions de croissance de la VTG pour l'ensemble de l'année à 4-12%, contre une prévision précédente de 15-25% le mois dernier.

Au deuxième trimestre, la croissance de la VTG a ralenti, passant à 2% contre 12% au premier trimestre.

Le fondateur et directeur général Will Shu a déclaré qu'il était déterminé à assurer une croissance rentable et à atteindre le seuil de rentabilité des bénéfices de base ajustés.

"Jusqu'à présent, en 2022, nous avons bien progressé dans la réalisation de notre plan de rentabilité, malgré l'augmentation des vents contraires pour les consommateurs et le ralentissement de la croissance au cours de la période", a-t-il déclaré.

"Nous restons confiants dans notre capacité à nous adapter financièrement à tout nouveau changement de l'environnement macroéconomique."

(Reportage Paul Sandle, version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

Reuters