Espace International - News, articles, interviews et dossiers

La Fed détaille ses USD3.300 milliards de prêts depuis 2007

Publié le 01 Décembre 2010

Copyright © 2022 Dowjones

-

WASHINGTON (Dow Jones)--Goldman Sachs Group Inc. (GS), General Electric Co. (GE), ou UBS font partie des grands bénéficiaires des programmes de crédit mis en place par la Réserve fédérale américaine pour lutter contre la crise financière depuis 2007.

La Banque centrale américaine a révélé mercredi les détails des 3.300 milliards de dollars de prêts consentis aux établissements financiers, entreprises et banques centrales étrangères lors de la crise financière.

En publiant ces chiffres sur son site internet, la Fed se conforme ainsi à la loi de régulation financière Dodd-Frank qui vise à améliorer la transparence de la banque centrale américaine.

Les statistiques ont montré que Goldman Sachs avait utilisé 84 fois le programme de prêts en urgence de la Fed, baptisé TAF. Annoncé en mars 2008, ces facilités de crédit ont également été utilisées 212 fois par Morgan Stanley (MS) entre mars 2008 et mars 2009 et démontrent à quel point cette banque est passée proche de l'effondrement lors de la crise.

Le document communiqué par la Fed mercredi recense 21.000 transactions au total entre décembre 2007 et juillet 2010 concernant tous ses programmes d'injection de liquidités.

La Fed a précisé qu'elle n'avait pas enregistré de pertes sur ces programmes de crédit, grâce à l'amélioration des conditions financières, et qu'elle ne s'attendait pas à des pertes sur les crédits restants.

En décembre 2007, la Fed avait entamé une série de programmes d'injection de liquidités en urgence sans précédent afin de lutter contre la crise du crédit qui minait les marchés financiers mondiaux.

Les banques commerciales et d'investissement aux Etats-Unis se sont largement appuyées sur ces programmes pour s'extraire de la crise. Citigroup Inc. (C) a eu recours 26 fois à des prêts en urgence alors que Bank of America Corp. (BAC) a sollicité 15 fois la Fed. J.P. Morgan Chase & Co. (JPM) a utilisé ce programme à sept reprises.

Les statistiques montrent aussi qu'outre les banques américaines, de grands emprunteurs traditionnels comme General Electric, Chrysler Financial Services, American International Group Inc. (AIG) ou GMAC LLC ont également massivement sollicité la Fed, tout comme McDonalds Corp. (MCD), Verizon Communications Inc. (VZ) ou Harley-Davidson Inc. (HOG).

Victimes collatérales de la chute de Lehman en 2007, plusieurs banques européennes, comme Deutsche Bank, BNP Paribas et UBS ont également largement profité des programmes de la Fed.

"Le plus surprenant sans doute est l'importance des sommes accordés au renflouement de banques étrangères et d'entreprises", a affirmé le sénateur américain Bernie Sanders qui a participé à l'élaboration de l'amemdement Dodd-Frank pour obliger la Fed à révéler ces chiffres.

Il a ajouté que l'équivalent de la Cour des comptes aux États-Unis, la GAO, conduirait un audit sur ces mesures d'urgence de la Fed qui remontera jusqu'au début de la crise en 2007.

Les détails des 21.000 transactions sont accessibles à l'adresse http://www.federalreserve.gov/newsevents/reform_transaction.htm.

-Luca Di Leo et Maya Jackson Randall, Dow Jones Newswires

(END) Dow Jones Newswires

December 01, 2010 16:40 ET (21:40 GMT)

Dowjones