Espace International - News, articles, interviews et dossiers

J.P. Morgan riposte face à Lehman et accuse à son tour

Publié le 02 Décembre 2010

Copyright © 2022 Dowjones

-

NEW YORK (Dow Jones)-- J.P. Morgan Chase & Co. (JPM) a riposté jeudi face à Lehman Brothers Holdings Inc. (LEHMQ), en accusant la banque d'investissement de l'avoir trompé lors de l'octroi de prêts de plus de 70 milliards de dollars dans les jours qui ont suivi son dépôt de bilan en 2008.

Dans une plainte déposée mercredi auprès du tribunal des faillites de Manhattan, J.P. Morgan a accusé Lehman et Barclays PLC (BCS), qui a racheté des actifs de la banque en faillite, de l'avoir induit en erreur en lui faisant croire que les prêts seraient remboursés en totalité dans le cadre de la transaction de rachat.

Au lieu de cela, Barclays aurait sélectionné les actifs de Lehman qu'il convoitait et aurait laissé à J.P. Morgan des prêts adossés aux titres les plus toxiques de Lehman. " Après la faillite, J.P. Morgan s'est retrouvé avec plus de 25 milliards de dollars de prêts restants adossés à un ensemble de garanties dépréciées", a accusé la deuxième plus grande banque du pays.

Une porte-parole de Lehman n'était pas immédiatement disponible pour apporter un commentaire.

Avant la faillite de Lehman, J.P.Morgan faisait office de principale contrepartie de la banque d'investissement, ce qui signifie qu'elle intervenait comme intermédiaire entre Lehman, ses créanciers et ses investisseurs.

J.P. Morgan affirme qu'il aurait pu abandonner Lehman le jour de son dépôt de bilan sans risquer de lourdes pertes. Mais, à la demande de la Réserve fédérale de New York, J.P.Morgan a prêté des milliards à Lehman afin qu'il puisse refinancer son portefeuille auprès d'investisseurs au jour le jour. Sans ces crédits, Lehman aurait été dans l'incapacité de vendre ses activités à Barclays et ses titres auraient été mis en liquidation, selon J.P.Morgan.

La banque a indiqué qu'elle avait consenti ces prêts dans les trois jours qui ont suivi le dépôt de bilan de Lehman le 15 septembre 2008, car elle avait été assurée à plusieurs reprises par la banque d'investissement et Barclays que les crédits seraient remboursés dans leur intégralité dans le cadre de la vente.

L'action en justice de J.P.Morgan intervient en réponse à une première plainte déposée par Lehman au mois de mai, qui accusait J.P. Morgan d'avoir illégalement soutiré des milliards de dollars de ses comptes pour se procurer des garanties.

Lehman affirmait dans cette plainte que le patron de J.P.Morgan, Jamie Dimon, et d'autres dirigeants de la banque avaient utilisé des informations privilégiées portées à leur connaissance pour en tirer un profit alors que la situation financière de la banque s'aggravait.

"J.P.Morgan a contraint Lehman à lui verser 8,6 milliards de dollars en garantie en septembre 2008, ce qui a déclenché une crise de liquidités qui a contribué à l'effondrement de Lehman", accusait le groupe dans sa plainte.

-Eric Morath; Dow Jones Newswires

(Version française Jérôme Batteau)

(END) Dow Jones Newswires

December 02, 2010 11:17 ET (16:17 GMT)

Dowjones