Communiqué de presse

ATOS : Résultats du premier semestre 2018

Publié le 23 Juillet 2018 Copyright © 2018 Thomson Reuters ONE

 

Confirmation d'une forte dynamique commerciale

 

Chiffre d'affaires : 6 005 millions d'euros

+3,4% à taux de change constants et +1,7% à périmètre et taux de change constants

Prises de commandes : 7 051 millions d'euros

Ratio prise de commandes sur chiffre d'affaires : 117%

Marge opérationnelle : 545 millions d'euros, 9,1% du chiffre d'affaires

Flux de trésorerie disponible : 180 millions d'euros

 

Atos annonce le projet d'acquisition de Syntel

Avec cette acquisition Atos va renforcer son portefeuille d'offres et d'activités dans le digital, consolider sa position de leader en Business & Platform Solutions, et accélérer son développement en Amérique du Nord

 

Confirmation de tous les objectifs pour 2018

 

Bezons, le 23 juillet 2018. Atos, un leader international de la transformation numérique, annonce aujourd'hui ses résultats financiers du premier semestre 2018.

Thierry Breton, Président-Directeur Général a déclaré : « Le premier semestre de l'année a confirmé le fort dynamisme commercial du Groupe, concrétisant la stratégie d'accompagnement de nos clients tout au long de leur transformation numérique. En capitalisant sur les forces de toutes nos Divisions, nous avons signé de grand contrat de transformation qui se sont traduits par un fort ratio de prise de commandes sur chiffre d'affaires dans chacune de nos Divisions et de 117% pour l'ensemble du Groupe. L'activité commerciale a été particulièrement forte au deuxième trimestre en Amérique du Nord avec un ratio de prise de commandes sur chiffre d'affaires de 190%. En parallèle, le Groupe a continué à améliorer son efficacité opérationnelle, accroître sa profitabilité et a augmenté le bénéfice par action de près de 8%. Dans ce contexte, nous confirmons tous nos objectifs pour 2018 dans le cadre du plan Ambition 2019.

 

Après l'acquisition de SIX Payment Services par Worldline qui sera finalisée en fin d'année, je suis fier de l'annonce d'un nouveau mouvement stratégique pour le Groupe avec le projet d'acquisition de Syntel, une société américaine leader des services numériques et cotée au Nasdaq. Ceci représente une étape majeure pour notre activité Business & Platform Solutions qui permettra d'améliorer significativement le profil de croissance et de profitabilité de cette Division grâce à une offre de services numériques étendue, des plateformes de production de pointe basées en Inde ainsi que des synergies à la fois de coûts et de chiffre d'affaires.

 

Atos et Syntel sont très complémentaires en termes de portefeuille d'offre, de base de clientèle et d'implantation géographique. Ce rapprochement vient considérablement renforcer la présence du Groupe sur le marché nord-américain et accélérer la transformation numérique de nos clients.

 

L'ensemble de ces mouvements stratégiques me rendent pleinement confiant dans le fort potentiel du Groupe. Avec les salariés de Syntel et de SIX Payment et leurs équipes dirigeantes de talent, notre société va continuer de créer de la valeur à la fois pour nos clients et nos actionnaires. Je suis particulièrement heureux de tous les accueillir. »

 

Performance du premier semestre 2018 par Division

 

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 6 005 millions d'euros, +3,4% à taux de change constants et retraité d'IFRS 15 et à +1,7% à périmètre et taux de change constants, bénéficiant de la demande des grandes organisations qui opèrent leur transformation digitale. Ceci a particulièrement été le cas pour les Divisions Business & Platform Solutions, Big Data & Cybersecurity, et Worldline. En excluant l'Amérique du Nord qui devrait revenir en croissance d'ici à la fin de l'année, le Groupe a enregistré une croissance de +2.8%. La marge opérationnelle a atteint 545 millions d'euros, représentant 9,1% du chiffre d'affaires.

 

  Chiffre d'affaires Marge opérationnelle Marge opérationnelle %
En millions d'euros S1 2018 S1 2017* % organique S1 2018 S1 2017* S1 2018 S1 2017*
Infrastructure & Data Management   3 163  3 216 -1,7%   282  312 8,9% 9,7%
Business & Platform Solutions   1 617  1 555 +4,0%   119  99 7,4% 6,4%
Big Data & Cybersecurity   429  379 +13,1%   52  42 12,1% 11,0%
Coûts centraux       -37 -46 -0,7% -0,9%
Worldline   797  753 +5,9%   129  117 16,2% 15,5%
Total 6 005 5 903 +1,7% 545 523 9,1% 8,9%
* A périmètre et taux de change constants après prise en compte des impacts d'IFRS 15    

 

Le chiffre d'affaires d'Infrastructure & Data Management (IDM) s'est élevé à 3 163 millions d'euros, -1,7% à périmètre et taux de change constants. La Division a été confrontée à un point spécifique d'exécution managériale en Amérique du Nord. Dans le sillage de la transformation de son modèle opérationnel, la Division a bénéficié de la croissance des activités de Cloud Hybride Orchestré, de Digital Workplace et de Services de Transition et Transformation. La Division a continué à accompagner ses principaux clients via l'automatisation et la robotisation, ce qui lui a permis de soutenir sa croissance dans plusieurs zones géographiques notamment en France, au Royaume-Uni & Irlande, dans la Zone Ibérique, en Asie Pacifique et au Moyen-Orient & Afrique.

 

La marge opérationnelle a atteint 282 millions d'euros, représentant 8,9% du chiffre d'affaires. La profitabilité s'est accrue en France, au Royaume-Uni & Irlande, et dans les « Autres Entités Opérationnelles ». Cependant, la marge d'Infrastructure & Data Management a souffert de la baisse du chiffre d'affaires en Amérique du Nord, mais a néanmoins réussi à compenser deux tiers de l'impact de cette baisse par des mesures strictes de réduction de coûts, et dans une moindre mesure en Allemagne.

Le chiffre d'affaires de la Division Business & Platform Solutions (B&PS) a atteint 1 617 millions d'euros, en hausse de +4,0 % à taux de change et périmètre constants. La Division a poursuivi sa solide tendance enregistrée depuis le début de l'année dans la plupart de ses zones géographiques, alimentée par une hausse de la demande pour des projets numériques concernant principalement les segments SAP HANA, Codex et les solutions de Cloud Hybride Orchestré. La dynamique commerciale s'est inscrite dans la plupart des marchés.

 

La marge opérationnelle s'est établie à 119 millions d'euros, représentant 7,4% du chiffre d'affaires. La Division a confirmé sa tendance positive en améliorant sa profitabilité de 100 points de base sur le premier semestre 2018, principalement liée à l'augmentation de son chiffre d'affaires et d'un meilleur mix d'activité avec une plus grande part du digital dans son chiffre d'affaires.

 

L'activité de Big Data & Cybersecurity (BDS) est demeurée soutenue, en hausse de +13,1% à périmètre et taux de change constants pour atteindre 429 millions d'euros. L'accélération de la croissance s'est principalement opérée au Royaume-Uni, en Amérique du Nord et en Allemagne. Le fort dynamisme en Cybersécurité dans les grandes zones géographiques ainsi que les ventes de serveurs Bullions notamment en France et en Amérique du Nord ont fortement contribué à la croissance. L'activité Calcul Haute Performance enregistre une forte croissance en Allemagne, notamment auprès des Centres de Recherche. Dans ce domaine, la Division a bénéficié de nouvelles opportunités dans plusieurs zones géographiques et notamment en France.

La marge opérationnelle s'est élevée à 52 millions d'euros, soit 12,1 % du chiffre d'affaires, en amélioration de +110 points de base. La Division a de nouveau enregistré une forte croissance tout en continuant à investir dans des solutions et des produits innovants et à étendre ses activités à l'international. Elle a par ailleurs démarré l'intégration des activités de CVC.

 

Sous l'angle contributif à Atos, le chiffre d'affaires de Worldline s'est élevé à 797 millions d'euros, en progression de + 5,9% à périmètre et taux de change constants. L'activité Services Commerçants, en croissance de +4,3%, a principalement bénéficié de l'activité Acquisition Commerçants en Europe continentale et de la croissance à deux chiffres en Inde. L'activité Traitement des Transactions a progressé de +7,2% grâce à un niveau élevé de projets, à l'augmentation des volumes, et à l'activité de licence de logiciels qui a bénéficié de la signature d'un nouveau contrat. Le chiffre d'affaires de Mobilité & Services Transactionnels, en hausse de +5,4%, a principalement été porté par des projets de « Trusted Digitalization » avec différentes agences gouvernementales françaises et par les activités de transactionnelles dans la santé et de recouvrement des taxes en Amérique du Sud.

 

La marge opérationnelle s'est élevée à 129 millions d'euros soit 16,2% du chiffre d'affaires, en hausse de +70 points de base, grâce à la forte croissance du chiffre d'affaires en Traitement des Transactions, conjuguée à la génération des synergies de coûts d'equensWorldline. L'activité Services Commerçants a également progressé, grâce à la hausse du volume de transactions et aux gains de productivité générés par l'activité Acquisition Commerciale. Enfin, la marge opérationnelle de l'activité Mobilité & Services Web Transactionnels a été impactée par l'effet de base lié aux plans de retraite (7 millions d'euros) enregistré au premier semestre 2017. En excluant cet effet, la marge opérationnelle de Worldline a augmenté de 160 points de base.

 

Une présentation détaillée de la performance de Worldline au premier semestre 2018 est disponible sur worldline.com, dans la section investisseurs.

Performance du premier semestre 2018 par Entité Opérationnelle

  Chiffre d'affaires Marge opérationnelle Marge opérationnelle %
En millions d'euros S1 2018 S1 2017* % organique S1 2018 S1 2017* S1 2018 S1 2017*
Allemagne   1 057  1 034 +2,2%   68  72 6,4% 7,0%
Amérique du Nord   967  1 001 -3,4%   89  108 9,3% 10,8%
France   841  816 +3,1%   61  58 7,3% 7,1%
Royaume-Uni & Irlande   826  818 +0,9%   89  81 10,7% 9,9%
Benelux & Pays Nordiques   510  515 -0,9%   39  46 7,7% 9,0%
Autres Entités Opérationnelles   1 008  967 +4,2%   111  87 11,0% 9,0%
Coûts des structures globales**       -41 -47 -0,8% -0,9%
Worldline 797 753 +5,9% 129 117 16,2% 15,5%
Total 6 005 5 903 +1,7% 545 523 9,1% 8,9%
* A périmètre et taux de change constants après prise en compte des impacts d'IFRS 15    
** Les coûts des stuctuctures globales comprennent les coûts de directions des divisions ITS et les coûts centraux ITS non alloués aux Entités Opérationnelles. Worldline porte ses propres coûts centraux

Au cours du premier semestre de 2018, le chiffre d'affaires a crû dans la plupart des Entités Opérationnelles du Groupe. En particulier, la croissance organique de l'Allemagne a bénéficié de la montée en charge de projets en B&PS, notamment dans le secteur public et de l'augmentation de l'activité de la Division BDS qui sont venues compenser l'effet de base lié à deux grands projets de Transition & Transformation livrés l'an dernier en infrastructure et gestion des données. En France, le chiffre d'affaires s'est accru en IDM grâce à la montée en charge de contrats et en B&PS du fait de nouveaux projets dans le Secteur Public et les Services Financiers. Dans un environnement complexe, le Royaume-Uni & Irlande a bénéficié de la montée en charge de contrats IDM notamment dans les Services Financiers qui a plus que compensé la ré-internalisation partielle du contrat BBC. « Autres Entités Opérationnelles » a positivement contribué à l'évolution du chiffre d'affaires de toutes les Divisions, principalement grâce à la performance de l'Europe Centrales & de l'Est, Asie-Pacifique, Zone Ibérique et Amérique du Sud. Worldline a enregistré une forte performance dans l'ensemble de ses lignes de services comme décrit ci-dessus.

Le chiffre d'affaires de l'Amérique du Nord a crû dans les Divisons B&PS et BDS mais cela n'a pas suffi à compenser l'activité en IDM. Au second trimestre, l'Entité Opérationnelle a réussi à signer de nombreux contrats ce qui lui a permis d'enregistrer un ratio de prise de commande sur chiffre d'affaires record à 190%. Ceci devrait contribuer positivement à l'évolution du chiffre d'affaires au prochain semestre. La légère baisse du chiffre d'affaires de Benelux & Pays Nordiques est liée à la baisse progressive d'un contrat en B&PS dans le secteur des Télécoms alors que la Division IDM est restée stable et que BDS a confirmé sa dynamique de croissance.

 

France, Royaume-Uni & Irlande, Worldline, et « Autres Entités Opérationnelles » ont amélioré leur marge opérationnelle grâce à l'effet combiné de l'amélioration du chiffre d'affaires et d'un meilleur mix lié à la vente de services à plus forte valeur ajoutée. En Amérique du Nord, la baisse de la marge opérationnelle provient de l'érosion du chiffre d'affaires bien que la majorité de celle-ci a été compensée par des ajustements sur la base de coûts. Bien qu'impacté par la baisse de son chiffre d'affaires, Benelux & les Pays Nordiques a investi dans le développement et dans l'avant-vente en particulier pour les activités BDS. Globalement, le Groupe a renforcé son programme de transformation en accélérant l'industrialisation, l'automatisation et la robotisation, en améliorant son efficacité opérationnelle, et en optimisant sa base de coûts.

Activité commerciale

 

Au premier semestre 2018, le niveau des prises de commandes a atteint 7 051 millions d'euros, représentant un ratio prise de commandes sur chiffre d'affaires de 117%, avec un second trimestre très élevé à 134%.

 

Le ratio prise de commandes sur chiffre d'affaires au premier semestre 2018 a été particulièrement soutenu en IDM et en BDS avec respectivement 123% et 127%. B&PS a enregistré une performance de 105% avec un solide Q2 à 116%. Enfin Worldline a réalisé 114% au premier semestre 2018 avec une forte accélération sur Q2.

 

IDM a bénéficié de la signature de nouveaux contrats en Q2 grâce à une activité commerciale très dynamique notamment en Amérique du Nord dans l'Orchestration du Cloud Hybride et le Digital Workplace dans les Services Financiers et pour l'industrie 4.0. Toujours en IDM, le Royaume-Uni a signé un grand de contrat RPA (Robotic Process Automation) dans le secteur public. L'Allemagne a signé de nouveaux grands contrats multi-Divisions, par exemple avec Siemens ou dans le secteur de l'aérospatial. Worldline a conclu un partenariat majeur avec Commerzbank au second trimestre.

 

Les renouvellements signés au second trimestre comprennent de grands contrats dans le secteur public au Royaume-Uni et pour l'industrie pétrolière et gazière à la fois en Benelux & Pays Nordiques et en Amérique du Nord.

 

En ligne avec une activité commerciale dynamique, le carnet de commandes à fin juin 2018 s'est élevé à 23,2 milliards d'euros par rapport à 22,2 milliards d'euros fin décembre 2017, ce qui représente 1,9 année de chiffre d'affaires. Le montant total pondéré des propositions commerciales a atteint 7,7 milliards d'euros, contre 7,3 milliards d'euros fin 2017 et a représenté 7,8 mois de chiffre d'affaires.

 

Résultat d'exploitation et résultat net

 

Le résultat d'exploitation pour le premier semestre 2018 a atteint 342 millions d'euros, en hausse de +4,4% par rapport au premier semestre 2017, compte tenu des éléments suivants :

 

Les coûts de réorganisation des effectifs, de rationalisation et d'intégration sont stables à 83 millions d'euros par rapport au premier semestre 2017, résultant de l'adaptation des effectifs du Groupe en Europe Continentale, en Amérique du Nord, et au Royaume-Uni, de la fermeture des locaux et à la consolidation des centres de données. Ce montant comprend également les coûts liés à l'intégration d'equensWorldline, à l'intégration des différentes acquisitions réalisées en 2017 dont CVC, ainsi que des coûts liés à l'acquisition en cours de SIX chez Worldline.

 

L'amortissement des plans de rémunération en actions a représenté -39 millions d'euros par rapport à -45 millions au premier semestre 2017, en ligne avec les -41 millions enregistrés au second semestre 2017.

 

57 millions d'euros ont été comptabilisés au titre de l'amortissement de l'allocation du prix d'acquisition, par rapport à 62 millions au premier semestre 2017.

 

Les autres éléments ont totalisé -24 millions d'euros et sont stables par rapport au premier semestre 2017 (22 millions d'euros). Ils correspondent principalement aux charges relatives à des plans de pré-retraite en France et en Allemagne.

 

Le résultat financier a représenté une charge nette de -21 millions d'euros, par rapport à -32 millions au premier semestre 2017. Cette amélioration du résultat financier est principalement liée à la hausse des taux d'intérêts sur les placements, à l'utilisation de titres négociables à court terme à de meilleures conditions par rapport au crédit syndiqué et au gain de change net. La charge d'impôts totale s'est élevée à -59 millions d'euros, représentant un taux effectif d'impôt de 18,3%.

 

Le résultat net de la période s'est ainsi élevé à 262 millions d'euros (4,4% du chiffre d'affaires), en hausse comparé à 239 millions d'euros au premier semestre 2017 (4.0% du chiffre d'affaires).

 

Les intérêts minoritaires ont représenté -35 millions d'euros, essentiellement liés aux intérêts des actionnaires minoritaires de Worldline. Ainsi, le résultat net part du Groupe a atteint 228 millions d'euros, en hausse de +7,7% par rapport au premier semestre 2017.

 

Le résultat net part du Groupe par action a atteint 2,16 euros au premier semestre 2018 tout comme le résultat net part du Groupe dilué par action.

 

Flux de trésorerie disponible

 

L'Excédent Brut Opérationnel (EBO) a atteint 721 millions d'euros représentant 12,0% du chiffre d'affaires, par rapport à 712 millions d'euros pour le premier semestre 2017 (11,9% du chiffre d'affaires).

 

Au premier semestre 2018, les investissements se sont élevés à 223 millions d'euros, représentant 3,7% du chiffre d'affaires, par rapport à 235 millions d'euros au premier semestre 2017 (3,9% du chiffre d'affaires).

 

La variation du besoin en fonds de roulement a contribué négativement pour -140 millions d'euros, par rapport à -37 millions d'euros au premier semestre 2017. Cette variation résulte de la réduction des jours travaillés en mai en Europe cette année, ce qui a rendu la facturation et le recouvrement plus difficile en juin. Cette évolution résulte également d'une évolution du mix d'activités où celles de B&PS, qui nécessitent un besoin en fonds de roulement plus élevé, est en croissance de +4%, tandis que la croissance d'IDM s'est élevée à -1,7%. Enfin, la croissance de l'activité dans les Services Financiers a crû de 8,7% en étant générée par de nouveaux contrats clients qui sont en phase de montée en charge avec des délais de paiement à ce stade, plus longs.

 

Les décaissements relatifs aux réorganisations d'effectifs, rationalisations et intégrations ont représenté 85 millions d'euros, comparé à 101 millions d'euros au premier semestre 2017, en ligne avec l'objectif de l'année 2018 de 1% du chiffre d'affaires du Groupe plus les coûts pour générer les synergies avec Equens et ceux relatifs à l'acquisition de SIX Payment.

 

Les impôts versés ont représenté 57 millions d'euros, principalement grâce à l'utilisation de pertes fiscales reportables. Le coût de la dette a été de 9 millions d'euros (13 millions d'euros au premier semestre 2017).

 

Enfin, les autres éléments ont totalisé -28 millions d'euros par rapport à -20 millions d'euros au premier semestre 2017.

 

Ainsi, le flux de trésorerie disponible du Groupe généré au premier semestre 2018 s'est élevé à 180 millions d'euros par rapport aux 242 millions d'euros du premier semestre 2017.

 

Evolution de la Trésorerie nette

 

Le solde net des acquisitions/cessions au premier semestre 2018 a représenté -24 millions d'euros du fait des petites acquisitions réalisées en 2017.

 

Les augmentations de capital ont représenté +13 millions d'euros par rapport à +31 millions d'euros au premier semestre 2017, reflétant principalement le programme de rachat d'action salariés (SRINT) du Groupe intervenu au premier semestre 2017, ainsi qu'à l'augmentation du nombre de stock-options exercées sur la période.

 

Au cours du premier semestre, 50 millions d'euros ont été décaissés dans le cadre de rachats d'actions en particulier pour livrer les actions de performance sans dilution pour les actionnaires.

 

Les versements relatifs au paiement du dividende sur les résultats 2018 ont été de 70 millions d'euros. En 2017, la faculté de paiement en actions n'avait pas été proposée et avait conduit à un versement en numéraire de 168 millions d'euros.

 

Enfin, l'effet de change sur les dettes et les actifs de trésorerie détenue en monnaies étrangères est limité à -5 millions d'euros, par rapport à -72 millions au premier semestre 2017. L'année dernière la position nette de trésorerie avait été fortement impactée par l'effet de change du dollar américain par rapport à l'euro.

 

En conséquence, la position de trésorerie nette du Groupe au 30 juin 2018 s'est établie à 351 millions d'euros, par rapport à 307 millions d'euros au 31 décembre 2017.

 

Ressources humaines

L'effectif total du groupe était de 96 103 salariés à fin juin 2018, en légère baisse par rapport au 97 267 à fin 2017. L'effet de périmètre est lié à l'acquisition de CVC principalement en Europe Centrale & de l'Est, et dans une moindre mesure en Allemagne et en Amérique du Nord. En excluant cet effet de périmètre, l'effectif a diminué de -2,0%, accompagnant et anticipant l'effet résultant de l'automatisation et de la robotisation, principalement dans les activités d'Infrastructure & Data Management et en Business & Platform Solutions.

Objectifs 2018

 

Le Groupe confirme les objectifs pour 2018 tels qu'annoncés lors de la publication du 21 février 2018 :

 

  • Croissance organique du chiffre d'affaires : +2% à +3%
  • Marge opérationnelle : entre 10,5% et 11% du chiffre d'affaires.
  • Flux de trésorerie disponible : de l'ordre de 60% de la marge opérationnelle.

Projet d'acquisition de Syntel

Atos (EURONEXT PARIS:ATO), leader mondial de la transformation digitale, annonce aujourd'hui avoir conclu un accord avec Syntel (NASDAQ:SYNT), société internationale de technologie d'information intégrée et de services de traitement de données, en vue de l'acquisition par Atos de Syntel pour un montant de c. 3,4 milliards de dollars américains, soit 41,0 dollars américains par action. Syntel apporte un ensemble puissant de solutions dans le digital dont il détient la propriété intellectuelle, reconnu par les principaux analystes industriels comme étant parmi les plus avancés dans les domaines de Cloud, réseaux sociaux, mobile, analyse de données, Internet des objets et automatisation, et générant de l'ordre de 40% de son chiffre d'affaires. Syntel viendra renforcer de manière significative la Division Business & Platform Solutions du Groupe avec sa plateforme de production qui génère une profitabilité opérationnelle parmi les plus élevées du secteur. Cette transaction permettra à Atos de proposer une offre complète de services aux clients nord-américains. Elle vient également fortement renforcer les marchés verticaux Banque, Finance, et Assurance. La grande complémentarité entre les deux sociétés crée de multiples opportunités de synergies commerciales sur les clients européens et américains des deux sociétés, dont le montant total attendu est d'environ 250 millions de dollars d'ici à 2021 avec de l'ordre de 20% de marge opérationnelle. Le montant des synergies prévues sur les coûts fin 2021 s'élève à 120 millions de dollars, résultant d'économies sur les coûts des achats, de l'immobilier, des fonctions supports, et de l'alignement des principaux indicateurs de la Division Business & Platform Solutions.

 

La transaction devrait générer dès 2019, une relution à deux chiffres du Bénéfice Net Par Action, ainsi qu'une forte relution à deux chiffres du Bénéfice Net Par Action une fois toutes les synergies réalisées après 3 ans.

 

Ce projet d'acquisition est totalement soutenu par le management de Syntel. M. Rakesh Khanne, Directeur Général de Syntel, deviendra membre du Comité Exécutif de Atos. L'opération a été approuvée à l'unanimité par les Conseils d'Administration des deux sociétés. Les actionnaires de Syntel, y compris les fondateurs, représentant un total de 51% des actions, ont signé un engagement de vote en faveur de la transaction.

La réalisation de l'opération est prévue avant la fin de l'année.

 

L'opération est soumise aux approbations d'usage des autorités de la concurrence et réglementaires. Les procédures applicables relatives aux instances représentatives du personnel seront suivies.

 

 


Annexes

 

Réconciliation du chiffre d'affaires et de la marge opérationnelle à taux de change et périmètre constants

En millions d'euros S1 2018 S1 2017 après prise en compte d'IFRS 15 variation % S1 2017
publié
Chiffre d'affaires statutaire 6 005 6 007 -0,0%   6 311 
Effet de change   -202   -214
Chiffre d'affaires à taux de change constants 6 005 5 805 +3,4% 6 097
Effet des changements de périmètre   104   104
Effet de change sur les périmètres acquis ou cédés   -6   -6
Chiffre d'affaires à périmètre et taux de change constants   6 005    5 903  +1,7%   6 195 
Marge opérationnelle statutaire 545 538 +1,3% 538
Effet des changements de périmètre   10   10
Effet de change   -26   -26
Marge opérationnelle à taux de change et périmètre constants 545 523 +4,3% 523
en % du chiffre d'affaires 9,1% 8,9%   8,4%

L'ajustement d'IFRS 15 sur les comptes du premier semestre 2017 a conduit à un retraitement de -303 millions d'euros.

 

L'effet de périmètre s'élève à +104 millions d'euros. Il est lié aux acquisitions de CVC, Pursuit Healthcare Advisors, Conduent's Healthcare Provider Consulting, Conduent's Breakaway Group, First Data Baltics, DRWP, MRL Posnet, Imakumo, ainsi qu'à la cession de l'activité Cheque Service et de Paysquare Belgique.

 

L'effet de change est principalement dû au dollar américain et dans une moindre mesure à la livre anglaise et aux monnaies sud-américaines qui se sont dépréciées par rapport à l'euro.

 

Chiffre d'affaires du premier semestre 2018 par Marché

En millions d'euros S1 2018 S1 2017* % organique
Industrie, Distribution & Transports   2 177  2 208 -1,4%
Public & Santé   1 696  1 645 +3,1%
Services financiers   1 187  1 092 +8,7%
Télécoms, Médias & Services aux collectivités   946  959 -1,3%
Total 6 005 5 903 +1,7%
* A périmètre et taux de change constants après prise en compte des impacts d'IFRS 15 

 

Chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2018 par Division

 

En millions d'euros T2 2018 T2 2017* % organique
Infrastructure & Data Management   1 600  1 628 -1,7%
Business & Platform Solutions   818  793 +3,1%
Big Data & Cybersecurity   229  205 +12,0%
Worldline   413  390 +5,9%
Total 3 060 3 016 +1,5%
* A périmètre et taux de change constants après prise en compte des impacts d'IFRS 15 

 

Chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2018 par Entité Opérationnelle

En millions d'euros T2 2018 T2 2017* % organique
Allemagne   550  527 +4,3%
Amérique du Nord   494  514 -3,9%
France   422  417 +1,2%
Royaume-Uni & Irlande   414  410 +0,9%
Benelux & Pays Nordiques   249  255 -2,4%
Autres Entités Opérationnelles   517  501 +3,1%
Worldline 413 390 +5,9%
Total 3 060 3 016 +1,5%
* A périmètre et taux de change constants après prise en compte des impacts d'IFRS 15 

Chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2018 par Marché

 

En millions d'euros T2 2018 T2 2017* % organique
Industrie, Distribution & Transports   1 116  1 128 -1,1%
Public & Santé   858  854 +0,4%
Services financiers   602  553 +8,8%
Télécoms, Médias & Services aux collectivités   485  480 +1,1%
Total 3 060 3 016 +1,5%
* A périmètre et taux de change constants après prise en compte des impacts d'IFRS 15 

Conférence téléphonique

 

Aujourd'hui lundi 23 juillet 2018, le Groupe organise une conférence téléphonique en anglais à 8h00 (CET, Paris) présidée par Thierry Breton, Président-Directeur Général, afin de commenter le projet d'acquisition de Syntel et les résultats du premier semestre 2018 et répondre aux questions de la communauté financière.

La conférence téléphonique sera accessible par webcast :

 

  • sur atos.net, rubrique Investisseurs
  • sur mobile ou tablettes en scannant le code :
     
  • par téléphone en se connectant 5 à10 minutes avant le début de la conférence :
    • France             +33 1 76 77 22 57      code 1837029
    • Royaume-Uni   +44 330 336 9411      code 1837029
    • Etats-Unis        +1 929 477 0448        code 1837029

 

Après la conférence, un enregistrement sera disponible sur notre site atos.net, dans la section Investisseur.

 

Prochains événements

 

23 octobre 2018         Chiffre d'affaires du troisième trimestre 2018

21 février 2019                       Résultats annuels 2018

25 avril 2019               Chiffre d'affaires du premier trimestre 2019

 

Contacts

 

Médias :                                 Terence Zakka             +33 1 73 26 40 76

                                                                                 

Relations Investisseurs :     Gilles Arditti                 +33 1 73 26 00 66

                                                                                  

Aurélie Le Pollès          +33 1 73 26 42 35

A propos d'Atos

 

Atos est un leader international de la transformation digitale avec environ 100 000 collaborateurs dans 73 pays et un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 12 milliards d'euros. Numéro un européen du Big Data, de la Cybersécurité, des supercalculateurs et de l'environnement de travail connecté, le Groupe fournit des services Cloud, solutions d'infrastructure et gestion de données, applications et plateformes métiers, ainsi que des services transactionnels par l'intermédiaire de Worldline, le leader européen des services de paiement. Grâce à ses technologies de pointe et son expertise digitale & sectorielle, Atos accompagne la transformation digitale de ses clients dans les secteurs Défense, Finance, Santé, Industrie, Médias, Énergie & Utilities, Secteur Public, Distribution, Télécoms, et Transports. Partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et Paralympiques, le Groupe exerce ses activités sous les marques Atos, Atos Consulting, Atos Worldgrid, Bull, Canopy, Unify et Worldline. Atos SE (Societas Europea) est une entreprise cotée sur Euronext Paris et fait partie de l'indice CAC 40. atos.net - Suivez-nous sur  @AtosFR

 

Avertissements

 

Le présent document contient des informations de nature prévisionnelle auxquelles sont associés des risques et des incertitudes, y compris les informations inclues ou incorporées par référence, concernant la croissance et la rentabilité du Groupe dans le futur qui peuvent impliquer que les résultats attendus diffèrent significativement de ceux indiqués dans les informations de nature prévisionnelle. Ces risques et incertitudes sont liés à des facteurs que les sociétés ne peuvent ni contrôler, ni estimer de façon précise, tels que les conditions de marché futures ou le comportement d'autres acteurs sur le marché. Les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document constituent des anticipations sur une situation future et doivent être considérés comme tels. Ces déclarations peuvent se référer aux plans, objectifs et stratégies d'Atos, de même qu'à des événements futurs, des revenus à venir ou encore des synergies ou des résultats qui ne constituent pas une information factuelle à caractère historique. La suite des évènements ou les résultats réels peuvent différer de ceux qui sont décrits dans le Document de Référence 2017 déposé auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 26 février 2018 sous le numéro d'enregistrement D.18-074. Atos ne prend aucun engagement et n'assume aucune responsabilité s'agissant de la mise à jour de l'information contenue dans ce document au-delà de ce qui est prescrit par la réglementation en vigueur.

 

La croissance organique du chiffre d'affaires est présentée à périmètre et taux de change constants après prise en compte des impacts d'IFRS 15. La marge opérationnelle est présentée hors amortissement des plans de rémunération en actions et le flux de trésorerie disponible est présenté hors produits des plans de rémunération en actions.

 

Les Entités Opérationnelles (Business Units) sont composées de l'Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada et Mexique), l'Allemagne, le Royaume-Uni & Irlande, la France, le Benelux & Pays Nordiques (Belgique, Danemark, Estonie, Lituanie, Finlande, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Russie et Suède), Worldline, les Autres Entités Opérationnelles comprenant l'Europe Centrale & de l'Est (Autriche, Bulgarie, Croatie, Grèce, Hongrie, Italie, Israël, République Tchèque, Roumanie, Serbie, Slovaquie, et Suisse), la Zone Ibérique (Espagne et Portugal), Asie Pacifique (Australie, Chine, Hong Kong, Inde, Indonésie, Japon, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Philippines, Singapour, Taïwan et Thaïlande), Amérique Latine (Argentine, Brésil, Colombie, et Uruguay), Moyen Orient & Afrique (Afrique du Sud, Algérie, Arabie Saoudite, Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Egypte, Emirats Arabes Unis, Gabon, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Ile Maurice, Qatar, Tunisie, Turquie et Sénégal), Major Events, Global Cloud Hub, et Global Delivery Centers.

 

OK, tout accepter
Fermer