Communiqué de presse

AB Science avoir complété le recrutement de l'étude de phase 3 du masitinib dans le traitement de la maladie d'Alzheimer

Publié le 22 Octobre 2018 Copyright © 2018 Thomson Reuters ONE

Paris, 22 octobre 2018, 18h

AB Science annonce avoir complété le recrutement de l'étude de phase 3 du masitinib dans le traitement de la maladie d'Alzheimer

Les résultats finaux seront disponibles en 2019

AB Science SA (NYSE Euronext - FR0010557264 - AB), société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d'inhibiteurs de protéines kinases (IPK), annonce aujourd'hui la fin du recrutement dans l'étude de phase 3 évaluant le masitinib dans le traitement de la maladie d'Alzheimer.

Etude de phase 2/3 avec le masitinib dans la maladie d'Alzheimer

L'étude de phase 3 (AB09004) est une étude en double aveugle, randomisée, visant à évaluer l'efficacité et la tolérance du masitinib chez des patients souffrant d'une forme légère à modérée de la maladie d'Alzheimer. La durée de traitement est de 24 semaines et le masitinib est donné en complément d'un inhibiteur de cholinestérase (donépézil, rivastigmine ou galantamine et/ou mémantine). L'étude a pour objet d'évaluer l'effet du masitinib sur deux marqueurs cliniques couramment utilisés : le score ADCS-ADL, qui mesure l'autonomie et les activités de la vie quotidienne et le score ADAS-Cog, qui évalue la cognition et la mémoire.

Le recrutement dans cette étude est à présent terminé. Un total de 721 patients a été recruté.

Le Comité Indépendant de Revue des Données (IDMC) a, à chaque reprise, recommandé la poursuite de cette étude de phase 3 sur la base de l'analyse des données de tolérance et à une reprise, sur la base du résultat du test de futilité sur l'efficacité.

L'analyse finale interviendra en 2019.

La prochaine étape est une analyse intérimaire qui a été pré-spécifiée dans le protocole de l'étude et dont les résultats sont attendus dans les prochains mois.

Rationnel scientifique pour l'évaluation du masitinib dans la maladie d'Alzheimer

Le bénéfice thérapeutique du masitinib dans la maladie d'Alzheimer s'exerce probablement au travers de plusieurs mécanismes d'action:

  • Le masitinib inhibe fortement les mastocytes, cellules qui jouent un rôle important dans la neuroinflammation et la régulation de la perméabilité de la barrière hématoencéphalique (BHE) [1].
  • Le mastitinib cible également la protéine kinase Fyn qui est impliquée dans la signalisation de bêta-amyloïde (Aß) et la phosphorylation de la protéine Tau [2].
  • Le masitinib cible également le facteur stimulant des colonies de macrophages (CSF1R), qui est impliqué dans la régulation de la réponse neuro-inflammatoire des cellules microgliales [1,3].

Une étude de preuve de concept a été conduite, dont les résultats ont fait l'objet d'une publication (Alzheimers Res Ther. 2011 Apr 19;3(2):16. doi: 10.1186/alzrt75).

Population cible

Les estimations de la prévalence de la maladie d'Alzheimer sont variables. La maladie d'Alzheimer reste un problème de santé majeur avec entre 5 et 10 millions de personnes touchées aux Etats-Unis et en Europe. La maladie d'Alzheimer est la forme de démence la plus commune dans les pays occidentaux, correspondant à environ 60% des cas. La maladie d'Alzheimer est déjà la sixième cause de décès aux Etats-Unis et la cinquième cause chez les américains âgés de plus de 65 ans4,5,6. On estime que plus de 15 millions de personnes souffrent de la maladie d'Alzheimer dans le monde6.

Références

[1] Skaper SD, et al. Front. Cell. Neurosci. 2018;12:72. 

[2] Folch J, et al. Expert Rev Neurother. 2015 May 11:1-10.

[3] Olmos-Alonso A, et al. Brain. 2016 Mar;139(Pt 3):891-907.

[4] Rizzi L, et al. Biomed Res Int. 2014;2014:908915. doi: 10.1155/2014/908915.

[5] Launer LJ, et al. Neurology. 1999 Jan 1;52(1):78-84. doi:10.1155/2014/908915.

[6] Weili Xu et al. Epidemiology of Alzheimer's Disease, Understanding Alzheimer's Disease. 2013.doi: 10.5772/54398.

À propos du masitinib

Le masitinib est un nouvel inhibiteur de tyrosine kinase, administré par voie orale, qui cible les mastocytes et les macrophages, cellules essentielles de l'immunité, par l'inhibition d'un nombre limité de kinases. En raison de son mode d'action unique, le masitinib peut être développé dans un grand nombre de pathologies, en oncologie, dans les maladies inflammatoires, et certaines maladies du système nerveux central. En oncologie, par son activité d'immunothérapie, le masitinib peut avoir un effet sur la survie, seul ou en association avec la chimiothérapie. Par son activité sur le mastocyte et les cellules microgliales et donc par son effet inhibiteur sur l'activation du processus inflammatoire, le masitinib peut avoir un effet sur les symptômes associés à certaines pathologies inflammatoires et du système nerveux central.

À propos d'AB Science

Fondée en 2001, AB Science est une société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement, et la commercialisation d'inhibiteurs de protéines kinases (IPK), une classe de protéines ciblées dont l'action est déterminante dans la signalisation cellulaire. Nos programmes ne ciblent que des pathologies à fort besoin médical, souvent mortelles avec un faible taux de survie, rares, ou résistantes à une première ligne de traitement.

AB Science a développé en propre un portefeuille de molécule et la molécule phare d'AB Science, le masitinib, a déjà fait l'objet d'un enregistrement en médecine vétérinaire et est développée chez l'homme en oncologie, dans les maladies neurodégénératives et dans les maladies inflammatoires. La Société a son siège à Paris et est cotée sur Euronext Paris (Ticker : AB).

Plus d'informations sur la Société sur le site Internet : www.ab-science.com

Déclarations prospectives - AB Science

Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures.

Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s'attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien qu'AB Science estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle d'AB Science qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes aux développements des produits de la Société, qui pourraient ne pas aboutir, ou à la délivrance par les autorités compétentes des autorisations de mise sur le marché ou plus généralement tous facteurs qui peuvent affecter la capacité de commercialisation des produits développés par AB Science ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par AB Science auprès de l'AMF, y compris ceux énumérés dans le chapitre 4 « Facteurs de risques » du document de référence d'AB Science enregistré auprès de l'AMF le 22 novembre 2016, sous le numéro R. 16-078. AB Science ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l'AMF.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :

AB Science  

Communication financière et relations presse

OK, tout accepter
Fermer