Récemment, le groupe français Sanofi-Aventis aurait approché les banques Citigroup et Bank of America afin de collecter des fonds supplémentaires pour pouvoir relever son offre de rachat sur la société de biotechnologie américaine Genzyme, d'après le Wall Street Journal.

Sanofi-Aventis avait déjà indiqué avoir assuré un financement pour l'opération auprès de JP Morgan Chase, BNP Paribas et Société Générale.

A l'heure actuelle, le groupe pharmaceutique français propose de faire l'acquisition de Genzyme pour 69 dollars par action, soit 18,5 milliards de dollars (14,5 milliards d'euros), montant jugé insuffisant par le groupe américain. Sanofi aurait demandé à Genzyme de lui communiquer le montant à partir duquel il accepterait de négocier, ce que le groupe américain aurait refusé, d'après le journal américain.

Le groupe français voudrait parvenir à un accord à l'amiable mais n'exclurait pas de lancer une offre hostile, selon des sources proches du dossier citées par Reuters. Le groupe américain ne serait pas prêt à discuter en-dessous de 75 dollars par action.

Vendredi, le titre Genzyme a terminé à 71,60 dollars à Wall Street. Ce lundi vers 9h05, le titre Sanofi-Aventis reculait de 0,12%, à 50,57 euros, dans un marché parisien en hausse de 0,14%.