Le laboratoire français convoite la start-up américaine depuis cet été. Si les termes du rapprochement se font plus précis pour autant sa concrétisation n’est pas encore certaine.

Le prix offert par Sanofi-Aventis de 69 dollars l’action (soit un total de 18,5 milliards de dollars) a été rejeté par les dirigeants de la biotech américaine.
Les deux parties sont actuellement en train de discuter sur un moyen de parvenir un accord.

Genzyme estime que son nouveau médicament dénommé Campath, destiné à traiter la leucémie et dans une certaine mesure la sclérose en plaques pourrait générer des ventes annuelles de 3,5 milliards de dollars d’ici 2017. Sanofi Aventis table sur des ventes qui pourraient s’élever à 700 millions de dollars.

Pour les analystes, il n’est pas impossible que le prix offert par Sanofi-Aventis progresse à 80 dollars par action, rapporte le Wall Street Journal. Cela reviendrait à valoriser la société Genzyme à 20,7 milliards de dollars.

L’offre de Sanofi est censée expirer le 21 janvier.