Les grandes manœuvres se poursuivent dans le secteur de la santé. Ce lundi, le laboratoire canadien Valeant a annoncé le rachat de Bausch + Lomb, spécialiste de la santé oculaire, pour 8,7 milliards de dollars. Le conseil d’administration de Bausch + Lomb et son propriétaire, le fonds de capital-investisement Warburg Pincus LLC, ont approuvé l’opération.

Selon les termes de l’accord, Valeant versera environ 4,5 milliards de dollars à Warburg Pincus, le reste servant à racheter la dette de Bausch + Lomb. L’entreprise, basée près de New York, emploie 11 000 personnes à travers le monde. C’est un leader mondial de l’ophtalmologie, connu auprès du grand public par ses lentilles de contact. Son chiffre d’affaires pour 2013 est estimé à 3,3 milliards de dollars.

Valeant de son côté a réalisé un chiffre d’affaires de 3,5 milliards de dollars en 2012. Basé à Montréal, le groupe est plutôt spécialiste de dermatologie. Il va donc doubler son chiffre d'affaires et vise une augmentation d'environ 40% de son résultat net.

Les rumeurs d’un rachat de Bausch + Lomb circulaient depuis plusieurs mois, le français Sanofi étant cité parmi les repreneurs potentiels. C'est donc finalement une entreprise de plus petite taille qui a emporté le morceau. Il faut dire que Valeant est spécialiste de la croissance externe avec pas moins de 15 acquisitions depuis 2010.

Rappelons également que NicOx, groupe français de biotechnologie, développe avec Bausch + Lomb un médicament contre le glaucome pour lequel il a déjà reçu plusieurs paiements d’étape.

Vers 16h00, le titre Valeant Pharmaceuticals bondit de 13% à New York tandis qu’à Paris Sanofi grignote 0,6%. NicOx reste inchangé.