C’est la plus grosse fusion-acquisition de l’année aux Etats-Unis, la cinquième de l’histoire du secteur pharmaceutique. Actavis, un laboratoire spécialisé dans les traitements contre les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, va racheter son compatriote Allergan pour 66 milliards de dollars. Ce dernier fabrique le Botox, l’anti-ride le plus célèbre au monde, dont il tire des ventes d’environ 2 milliards de dollars par an.

Le marché du botox (toxine botulique) s’élève à 3 milliards de dollars et croît d’environ 10% par an. Il n’est pas uniquement destiné aux soins esthétiques. Les toxines botuliques sont également utilisées pour réduire les spasmes musculaires dans le cadre de maladies neurologiques graves. Le laboratoire français Ipsen figure parmi les acteurs de ce marché qui est cependant largement dominé par Allergan.

Actavis propose 219 dollars par titre Allergan (129,22 dollars en numéraire et 0,3683 de ses propres actions), une offre supérieure à celle du canadien Valeant. Ce dernier offrait, pour chaque titre Allergan, 72 dollars en numéraire et 0,83 de ses propres actions, soit un prix d’environ 60 milliards de dollars. Son PDG a exclu lundi une nouvelle surenchère. «Nous avons vu l'annonce que Allergan et Actavis ont faite, et même si nous allons examiner cet accord (...), Valeant ne peut pas justifier auprès de ses actionnaires de payer plus de 219 dollars par action par Allergan», a déclaré Michael Pearson, PDG du groupe canadien. Valeant dépose les armes après près de sept mois de conflit avec Allergan au cours desquels les dirigeants des deux groupes n'ont pas hésité à se lancer des noms d'oiseaux par communiqués interposés. La tension était telle que des procédures judiciaires sont en cours de part et d'autre.

Le groupe issu de la fusion Actavis-Allergan devrait générer environ 23 milliards de dollars de ventes par an grâce à un portefeuille diversifié de médicaments sous protection et de génériques, notamment dans la dermatologie, la gynécologie, l'urologie et l'ophtalmologie. Il figurera parmi les dix premiers groupes pharmaceutiques mondiaux.