Nouveau contretemps pour la commercialisation du latanoprostène bunod, le collyre de Nicox contre le glaucome. Le partenaire américain de la biotech française, Valeant, a reçu une lettre de la Food and Drug Administration (FDA) suite à l'inspection de son usine de Tampa en Floride.

Celle-ci "ne fait état d’aucun commentaire quant à l’efficacité ou à la sécurité de la solution ophtalmique de latanoprostène bunod, 0,024% pour la demande d’autorisation de mise sur le marché et aucune étude clinique supplémentaire n’est requise pour l’autorisation de mise sur le marché", a indiqué le groupe dans un communiqué.

En revanche, il semble que la FDA ait trouvé à redire sur le processus de fabrication du produit. "Manifestement, la réponse de la FDA devrait impliquer de nouvelles opérations avant la mise sur le marché", estime le courtier Gilbert Dupont qui table sur un décalage d'un an, faute de précisions de la part des deux groupes.

Valeant précise simplement qu'il "entend travailler étroitement avec la FDA pour déterminer les prochaines étapes en vue d’obtenir une autorisation de mise sur le marché." L'agence américaine doit rendre son vedict sur la demande d'autorisation d'ici le 24 août. 

Vers 11h50 le titre Nicox chute de 21% sur un marché parisien à l'équilibre. Il efface ainsi près de la moitié de ses gains depuis le début de l'année (+50%), après avoir reçu fin mai l'approbation de la FDA pour un autre médicament, Zerviate, contre la conjonctivite allergique.