Espace Santé - News, articles, interviews et dossiers

Médicaments génériques: la lente ascension

Médicaments génériques: la lente ascension

(Easybourse.com) A l'instar des sociétés de biotechnologie, les fabricants de médicaments génériques ont souffert en 2011, à la fois à cause des conditions de prix tendus dans les pays développés et de règlementations toujours plus strictes. Mais pour la banque Pictet, détentrice d'un fonds dédié à ce secteur, de nouvelles perspectives attrayantes voient le jour. Eclairage.

À lire dans ce dossier.

Malgré une année 2011 en berne pour le secteur des "génériqueurs", caractérisée par l'indice MSCI World Pharmaceuticals en baisse de 14,85% depuis le 1er janvier, les gérants du fonds Pictet-Generics se veulent rassurants, arguant que "de nouvelles perspectives intéressantes se présentent pour les génériques".

Ces derniers profitent en effet du dynamisme des marchés émergents (Inde, Russie, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Afrique du Nord, Amérique Latine), lesquels devraient atteindre en 5 ans pas moins de 300 milliards de dollars. Et ce n'est pas tout, puisque le gouvernement japonais vient de prendre des décisions de politique de santé qui devraient conduire le pays à accroitre très largement sa consommation de génériques, de même qu'aux Etats-Unis où les génériques devraient bénéficier d'une réforme poussant à la croissance des volumes.

Le secteur des génériqueurs compte environ 140 sociétés avec une capitalisation boursière totale de près de 155 milliards de dollars

Pour les équipes de gestion de Pictet, nul doute que ce secteur offre de belles opportunités, d'autant, précisent-ils, qu'ils s'attendent à une "plus-value attrayante à long terme avec un potentiel de hausse qui compense le niveau de risque".

A moyen-long terme en effet, l'expiration d'un grand nombre de brevets devrait être un important moteur de croissance pour le secteur [150 milliards de dollars de médicaments de marque perdront leur brevet dans les cinq prochaines années], à quoi il convient d'ajouter le faible risque d'évolution de la règlementation à la différence des secteurs plus délicats des biotechnologies et des Bigs Pharmas.

Pour mémoire, le secteur des génériqueurs compte environ 140 sociétés avec une capitalisation boursière totale de près de 155 milliards de dollars actuellement. Outre l'Asie, l'Europe de l'Est présente également des niveaux de croissance importants pour les produits génériques.

Enfin, rappellent les gestionnaires de Pictet-Generics, "de nouvelles homologations de biosimilaires par les instances compétentes en Europe sont en cours, et une clarification du cadre réglementaire aux Etats-Unis est prévue pour 2012".

Au total, les gestionnaires de Pictet évaluent entre 10 et 15% par an la croissance du secteur.

Parmi les convictions fortes du fonds de Pictet, seront à retenir Hikma Pharmaceuticals, Apsen Pharmacare, Perrigo, Mylan et Lupin.
NS

Publié le 05 Décembre 2011