Veolia Transport a remporté un gros contrat d’exploitation de lignes ferroviaires en Allemagne. Il s’agit de trois lignes reliant Munich à Salzburg (Autriche), Munich à Kufstein, et Rosenheim à Munich. Ce contrat dispose que Veolia Verkehr, la filiale locale du groupe français, exploitera ces lignes pour une durée de 12 ans, à compter de 2013. Le chiffre d’affaires estimé de ce contrat s’élève à un milliard d’euros. Veolia Transport conforte sa position de premier opérateur privé de transport de voyageur en Allemagne.

L’Allemagne fait partie des zones prioritaires de croissance de Veolia Environnement en Europe, avec les Pays-Bas. Ces deux pays sont en effet réputés pour avoir pris une certaine avance en terme de libéralisation des transports ferroviaires notamment au niveau régional. Le chiffre d’affaires de Veolia en Allemagne est estimé à 500 millions d’euros par an, et représentait 10% de l’activité du groupe en 2009. Pour le moment, seul 30% du réseau a été soumis à des appels d'offres outre-Rhin, ce qui laisse encore un beau potentiel de croissance si Veolia continue à être compétitif sur son offre. En France, seules les liaisons internationales ont été libéralisées depuis 2009. Veolia va d’ailleurs exploiter une ligne entre Paris, Lyon et l’Italie en partenariat avec Trenitalia, à partir de mi-2011.

Une acquisition ratée, une fusion en suspens

Grâce à cette opération allemande, Veolia Environnement reprend la main en Allemagne où il vient d’essuyer un échec avec la prise d’Arriva Allemagne par son partenaire italien Trenitalia. Deutsche Bahn, la compagnie ferroviaire nationale allemande, qui a racheté le groupe britannique de transport collectif devait céder la partie allemande afin de ne pas transgresser les règles concurrentielles. Deutsche Bahn était désireux de ne pas renforcer le Français sur son marché domestique.

Sur l'activité transport urbain et interurbain, Veolia Transport attend les conclusions des autorités de la concurrence sur la fusion avec Transdev qui ferait de la nouvelle entité, le leader mondial du transport collectif avec un chiffre d'affaire de plus de 8 milliards d'euros.