Après plus d’un an et demi d’attente, la fusion entre Veolia Transport et Transdev peut enfin avoir lieu. L’Autorité de la concurrence a levé hier ses dernières réserves sur le rapprochement entre les deux sociétés, filiales respectivement du groupe Veolia Environnement et de la Caisse des Dépôts.

Veolia Transport est actuellement le premier opérateur privé de transport en Europe, et Transdev le premier exploitant de tramways au monde. Leur fusion va créer un leader mondial dans le secteur des transports en commun, baptisé 'Veolia Transdev'. Ce groupe sera présent dans 28 pays et emploiera 117 000 personnes, pour un chiffre d’affaires annuel de 8 milliards d’euros.

Introduction en bourse au plus tard en 2012

Avant de donner son feu vert, l'Autorité de la concurrence a exigé des deux entreprises qu’elles s’engagent à céder un certain nombre de réseaux en France, notamment les transports municipaux du sud et de l’est du pays, afin d’éviter tout abus de position dominante. La fusion «aura pour effet d'appauvrir la qualité et la diversité des offres», notamment en Provence, avait en effet noté l'Autorité. Pour y remédier, un «fonds d'animation de la concurrence», doté de 6,54 millions d’euros, sera créé afin de faciliter les candidatures alternatives pour l'exploitation de ces réseaux.

La fusion devrait être finalisée au cours du premier trimestre 2011. Le nouveau groupe sera dans un premier temps détenu à parité par Veolia Environnement et par la Caisse des dépôts. Mais l'objectif affirmé est une mise en bourse «dès que les conditions du marché le permettront». Jusqu'à présent, les deux groupes évoquaient une IPO dans les 12 mois suivant la réalisation de l'opération.

Lire aussi : Veolia Transport remporte un gros contrat en Allemagne