Contraint et forcé, Orange a annoncé hier qu’il ne répercuterait pas la hausse de la TVA sur ses forfaits mobile. La hausse moyenne de 3 euros prévue au 1er février n'aura donc pas lieu, sauf pour les nouveaux clients.

«Orange doit aujourd'hui s'adapter aux nouvelles conditions du marché français», a affirmé un porte-parole du groupe, après que SFR eut annoncé une décision similaire. Bouygues Telecom, lui, avait dès l’origine indiqué qu’il n’augmenterait pas ses prix.

Les quelque 3,5 millions d’abonnés mobile d’Orange vont donc coûter un peu plus cher à sa maison-mère, France Telecom. Sans rapport avec cette information, le groupe a annoncé plusieurs nominations au sein du pôle Orange Business Services, notamment l’arrivée de Philippe Roger au poste de directeur 'IT&Customer Solutions Roadmap' et celle de Benoît Eymard en tant que directeur des Grands Comptes.

Vers 15h30, le titre France Telecom cède 0,88% sur un marché en hausse de 0,24%.