Pour améliorer sa situation financière, la compagnie aérienne Air France-KLM devrait mettre en place un plan de redressement et de développement en deux temps. En janvier ou février prochain, lors d'une première étape, le groupe présenterait des mesures conservatoires durcissant les mesures d'économies en vigueur, selon des sources syndicales citées par La Tribune.

Puis, en mai ou juin, la deuxième étape consisterait à augmenter la productivité du personnel et la qualité du service, après l'élection présidentielle, avec des conséquences sur l'emploi, rapporte le quotidien économique. 'Si l'ampleur des mesures dépendra de l'évolution du contexte économique, la direction privilégie pour l'heure plutôt une hausse significative de la productivité du personnel que des coupes à la hache dans les effectifs', précise le journal.

Début novembre, lors de la publication de ses résultats trimestriels, le groupe a annoncé qu'il enregistrerait une perte en 2011, mais aussi qu'il prévoyait un plan d'économies pour le premier trimestre 2012.

Alexandre de Juniac, récemment nommé à la tête d'Air France, voudrait aussi faire monter en gamme la compagnie en termes de produits et de services, en essayant, pour la clientèle Premium, de s'aligner d'ici à cinq ans sur le niveau des compagnies asiatiques, selon le quotidien.

Ce lundi peu après l'ouverture, le titre Air France-KLM prenait plus de 1%, à 3,97 euros, dans un marché parisien en hausse de 1,40%, à 2 897 points.