Les investisseurs semblent quelque peu de retour sur le titre du spécialiste des prestations de services aux entreprises et aux collectivités Derichebourg, profitant de la faible valorisation de l’action.
La valeur affiche effectivement une contre performance de plus de 16% sur un mois, de plus de 7% sur les sept derniers jours et de plus de 58% depuis le début de l’année.

L'engouement pour l'action s'inscrit cependant en opposition avec les récentes recommandations formulées par les analystes.

Le 5 décembre dernier, les analystes de Gilbert Dupont maintenaient leur recommandation à vendre sur le titre avec un objectif de cours fixé à 2 euros, estimant que le management n'avait pas donné suffisamment de guidance chiffrée sur les perspectives de résultats pour 2012, comme il avait pu le faire pour l'exercice 2011.

Le 8 décembre, les analystes d'Arkeon Finance a, quant à eux, réitéraient leur recommandation "vendre" et abaissaient leur objectif de cours à 1,9 euro, contre 2,5 euros auparavant. "Après deux ans de redémarrage, le ciel s'obscurcit à nouveau fortement pour le groupe", soulignait la société de bourse.

De son coté, le 12 décembre, Oddo a décidé de réduire son objectif de cours à 2,3 euros, contre 2,5 euros auparavant, laissant sa recommandation "neutre" inchangée. Le broker considère que les excellents résultats 2010/2011 ne constituent pas un indicateur avancé pour 2011/2012 et anticipe un recul de près de 30% du résultat opérationnel courant du groupe pour le nouvel exercice.