Air France-KLM pourrait enregistrer des pertes plus lourdes que prévu en 2011 et 2012, rapporte Libération. Selon le journal, qui cite un rapport réalisé début décembre par le cabinet de conseil Secafi pour le comité central d'entreprise (CCE), la compagnie franco-néerlandaise pourrait accuser une perte opérationnelle de 300 millions d'euros en 2011 et supérieure à 500 millions d'euros en 2012 si la baisse attendue du trafic aérien se confirme.

«La structure de coût est plus mauvaise que celles de ses concurrents, l'environnement économique se dégrade et le prix du baril de pétrole devrait rester élevé, il n'y a donc rien d'étonnant à ce que l'année 2012 soit pire que 2011», a commenté un analyste parisien cité par l’agence Reuters. Reste que les pertes évoquées dans le rapport sont nettement supérieures au consensus des analystes. Ces derniers tablaient jusqu’à présent sur un résultat opérationnel de -213,87 millions d'euros pour 2011 et de -288,09 millions d'euros pour 2012.

Au début du mois de novembre, Air France-KLM avait annoncé s'attendre à une perte d'exploitation au quatrième trimestre et sur l'ensemble de l'année 2011, sous le coup de la détérioration de la conjoncture et du prix élevé du carburant. «Libé» précise néanmoins qu'il suffirait que le baril de pétrole baisse de 13% l’année prochaine pour que le transporteur retrouve l'équilibre financier.

La nouvelle direction doit présenter en janvier un plan de redressement pour la compagnie tricolore.

Vers 10h45, le titre recule de 1,6% à la Bourse de Paris, sur un marché en hausse de 0,9%.