Ce mardi vers 9h25, le titre PagesJaunes abandonnait 3,33%, à 2,78 euros, soit la plus importante baisse sur le SBF 120, tandis que le marché parisien reculait de 0,16%, à 3 466 points. Sur un an, la valeur a perdu 60%.

Lundi, l’agence de notation Moody’s a indiqué avoir baissé sa perspective sur la note de PagesJaunes à négative, contre stable précédemment. Même si elle voit la suspension du dividende comme un point positif pour accroître les liquidités du groupe, l’agence souhaiterait davantage de précisions quant à la durée de cette suspension.

Moody’s voudrait également obtenir une clarification concernant les modalités de refinancement de 938 millions d'euros de dette arrivant à maturité en novembre 2013. 'Nous pensons que les coûts d'intérêt (de la dette) pourraient augmenter nettement après un refinancement, réduisant la génération de cash flow', explique l’agence.

La semaine dernière, le groupe français a publié ses résultats au titre de l’exercice 2011, enregistrant un chiffre d’affaires et une marge en baisse sur un an. Néanmoins, les résultats sont globalement ressortis en ligne avec les attentes des analystes.

Avec l’annonce de la suspension du dividende, la valeur PagesJaunes a décroché de plus de 12% mercredi dernier. Depuis vendredi, le titre enchaîne les séances de net repli.