Le conseil d'administration de Lufkin s'est prononcé à l'unanimité en faveur de cette opération.

Le montant proposé pour le rachat s’élève à 88,50 dollars par actions, soit 3,38 milliards d’euros. Cela représente une prime de 38% par rapport au cours de bourse de vendredi soir.
L’action avait baissé de 20% ces 12 derniers mois.
La capitalisation boursière de Lufkin est d’environ 2,2 milliards de dollars.

La société fondée en 1902 est spécialisée dans la fabrication d'unités de pompage et de systèmes de transmission électrique. Elle a exerce des activités aux Etats-Unis, au Canada, au Moyen Orient et en Europe.

Le bénéfice de la compagnie a crû de 24% en 2012 à 81,9 millions de dollars. Les revenus ont progressé de 37% à 1,28 milliards de dollars et sont attendus en hausse entre 1,4 et 1,45 millions de dollars cette année. Les commandes ont bondi de 38% à 1,3 milliards de dollars.

Ce n’est pas la première acquisition que General Electric envisage dans le secteur de l’énergie. Le groupe a également acquis Dresser, Wellstream, et la division équipements de la société John Wood si bien que l’activité pétrole et gaz a contribué au chiffre d’affaires total de GE l’année dernière, à hauteur de 10%, soit 15,2 milliards de dollars.