C’était un marché à conserver pour Suez Environnement. Le Syndicat Mixte pour la Gestion du Service des Eaux de Versailles et Saint-Cloud (SMGSEVESC) a renouvelé sa confiance au groupe de services à l’environnement pour la gestion de son service public d’eau potable au cours des douze prochaines années.

Le contrat, d’un montant de 250 millions d’euros, porte sur le traitement et la distribution d’eau à 400 000 habitants répartis dans 22 communes, d’après un communiqué du groupe publié mardi. Il prévoit une « gouvernance rénovée » et un « renforcement de la qualité et du goût de l’eau pour les usagers ».

Une société dédiée au contrat, la Société des Eaux de l’Ouest Parisien, sera créée dès janvier 2015. Un mécanisme de régulation économique sera également mis en place, prévoyant un partage avec la collectivité des éventuels gains de productivité. Quant à l’amélioration du goût de l’eau, elle passe par la mise en place en 2017 d’une « solution de décarbonatation collective » destinée à réduire la teneur en calcaire ainsi que par un nouveau système de chloration. Le réseau de distribution sera en outre équipé de 500 capteurs de fuites qui surveilleront en continu les points sensibles en la matière.

Vers 12h le titre Suez Environnement cède 1,3% sur un marché parisien en baisse de 1%.