Le volume des nouvelles affaires est en augmentation. Le taux d’expansion des nouveaux contrats a touché un pic depuis cinq ans et demi. Pour répondre à l’accroissement des besoins, la tendance de l’emploi dans le secteur est par conséquent positive pour le deuxième mois consécutif. Le taux de création de postes a touché son plus haut niveau depuis 2015.

Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration enregistre la plus forte expansion. Vient ensuite celui de l’intermédiation financière.

Les entreprises interrogées sont optimistes quant à leurs perspectives d’activité à 12 mois, notamment en raison d’une conjoncture économique plus favorable. Le volume de travail en cours ne cessant de gonfler, plus de 40% du panel se disent confiant pour l’avenir proche. « Seulement » 8% des répondants indiquent être préoccupés par l’incertitude politique actuelle et anticipent une baisse de leur activité.

Petit bémol

Alors que la remontée des prix payées par les entreprises dans le secteur des services en France se poursuit, du fait en partie du renchérissement du cout de l’énergie ; les prix facturés sont en constante diminution.


A noter que l’indice PMI qui suit l’évolution de l’activité globale dans l’Hexagone, englobant les services et l’industrie manufacturière, ressort en progression de 1,8 points, à 55,9, soit un plus haut de 69 mois.