Espace Services - News, articles, interviews et dossiers

Albioma: le cours s'envole après l'évolution de son capital

Publié le 12 Décembre 2018

Copyright © 2020 CercleFinance

-

(CercleFinance.com) - S'il n'a pas, et de loin, une capitalisation boursière comparable à celles d'EDF ou d'Engie, qui se chiffrent en dizaines de milliards d'euros, Albioma, l'ex-Séchilienne-Sidec, décolle cependant de près de 12% à la Bourse de Paris. De plus en plus centré sur les énergies renouvelables, le groupe profite également du côté spéculatif que vient de prendre son tour de table.

En effet, la société de private equity Altamir a annoncé hier qu'elle avait achevé de sortir du capital d'Albioma, qui plus est dans de bonnes conditions. En effet, Altamir a cédé sa participation résiduelle de 5,5% d'Albioma contre 31,7 millions d'euros, a-t-elle annoncé. Calcul rapide : Altamir a donc cédé environ 1,7 million d'actions Albioma et a donc dû les vendre aux environs de 18,6 euros l'unité, prix à comparer - très favorablement - avec le cours de la veille au soir, soit 15,7 euros.

D'où la hausse du jour. Plutôt que l'habituelle et plutôt logique décote, Altamir a donc achevé de sortir du capital d'Albioma avec une belle prime, ce qui signale un vif intérêt pour les titres. 'Cette cession était crainte au regard de la dernière opération d'Altamir (cession de titres Albioma avec une décote supérieure à 10%), et le risque est désormais écarté', commentent les analystes spécialistes des 'smidcaps' du bureau d'études Portzamparc. Sachant que le capital d'Albioma fait - toujours - la part belle au flottant, à hauteur de plus de 70%.

A qui Altamir a-t-il vendu ? Au holding Impala de l'homme d'affaires Jacques Veyrat. Dans le domaine des énergies renouvelables, Impala est notamment connu pour contrôler le capital, à hauteur de 50,1%, de Neoen. A la Bourse de Paris, Neoen capitalise 1,6 milliard d'euros. Soit près de trois fois plus qu'Albioma, qui ainsi prend une certaine dimension spéculative. EGCopyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

CercleFinance