Accor, cinquième groupe hôtelier mondial (Pullman, Sofitel, Novotel, Ibis...) a fait état de ventes solides au troisième trimestre, grâce à une bonne fréquentation touristique cet été et un retour de la clientèle d’affaires en septembre. Le chiffre d’affaires du troisième trimestre ressort à 1,4 milliard d’euros, en hausse de 3,8% à taux de change constants (-3,1% à taux de change courants).

Le groupe, qui a engagé un plan d’économies de 100 millions d’euros en 2013 et 2014, a confirmé son objectif de résultat d’exploitation compris entre 510 et 530 millions d’euros cette année, et ce « en dépit d’effets de change défavorables ».
Sur les neuf premiers mois de l’année, les effets de change ont eu un impact négatif de 88 millions d’euros, avec une baisse généralisée des devises, notamment le dollar australien, le real brésilien et la livre sterling, détaille-t-il. Le chiffre d’affaires à fin septembre 2013 ressort ainsi à 4,1 milliards d’euros, en baisse de 1,6% (+2,5% hors effets de change).

Accor se félicite cependant de la montée en puissance des revenus de contrats de franchise et de management, qui ont bondi de 18% au troisième trimestre. La plupart des ouvertures de chambres se font désormais selon cette méthode dite « asset light » qui permet au groupe de ne pas supporter les coûts de détention et d’entretien des hôtels.

Vendredi vers 11h30, le titre gagne 3,5% sur un marché parisien en hausse de 0,3%.