Une opération rondement menée. Les deux principaux actionnaires d’Accor, les fonds Eurazeo et Colony Capital, ont cédé mercredi près de la moitié de leurs titres au cours d’un placement « accéléré » réservé aux investisseurs institutionnels. Eurazeo a cédé 11 millions d’actions, soit 4,7% du capital, et Colony 4,9%. Au total 9,6% du capital du groupe hôtelier viennent ainsi de changer de mains mais on ne connaît pas encore l’identité des nouveaux actionnaires.

L’opération a été « sursouscrite », précise Eurazeo. Le prix de cession – 48,75 euros- est légèrement inférieur au dernier cours de clôture (49,48 euros). Le titre Accor cède 3,1% en fin de matinée, à 47,9 euros, après avoir bondi de 32% depuis le début de l’année. « Accor a activé de nombreux leviers de création de valeur ces 18 derniers mois. Ce travail formidable s’est traduit par une performance exceptionnelle et une forte appréciation du cours de bourse, nous permettant de céder près de la moitié de notre participation », a commenté Virginie Morgon, la directrice générale d’Eurazeo.

La société de participations, qui poursuit ainsi la restructuration de son portefeuille, affirme vouloir « continuer à accompagner » le groupe hôtelier. « Nous estimons qu’Accor recèle de fortes perspectives d’appréciation, liées notamment à la poursuite de la restructuration des actifs immobiliers et à la reprise de cycle en Europe dont le groupe devrait pleinement bénéficier », précise-t-elle.

Le pacte d’actionnaires conclu le 4 mai 2008 reste en vigueur. Il permet à Eurazeo et Colony de contrôler 11,2% du capital et 19,4% des droits de vote (contre 21% du capital au 31 décembre). Les deux actionnaires conservent leurs quatre sièges au conseil d’administration, et ce, jusqu’au renouvellement des mandats en 2016. Enfin Sébastien Bazin, ex patron de Colony Capital Europe ayant pris la tête d’Accor en août 2013, reste à son poste.