Le groupe de résidences de tourisme et de développement immobilier Pierre & Vacances a annoncé avoir acquis les 50% qu'il ne détenait pas encore dans Citéa, spécialiste des résidences de tourisme urbaines. Dans un second temps, le groupe compte céder 100% de Citéa à Adagio, qui est la joint-venture créée en 2007 par Pierre & Vacances et le groupe hôtelier Accor.

'Le plan de développement d'Adagio consolidé avec Citéa est axé principalement sur l'Europe (France, Allemagne, Royaume Uni) ainsi que sur la Russie et le Moyen-Orient. A horizon 2015, Adagio exploitera près de 130 résidences pour un volume d'affaires de 330 millions d'euros', explique Pierre & Vacances.

Au premier semestre de son exercice 2010-2011, Pierre & Vacances a par ailleurs dégagé un chiffre d'affaires en progression de 14,1% à données comparables et de 3,8% à périmètre courant, à 653,2 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du tourisme a crû de 4,4% à données comparables, à 440,3 millions d'euros, tandis que celui du développement immobilier a bondi de plus de 40%, à 212,9 millions d'euros, soutenu principalement par la contribution des promotions immobilières de rénovation des Center Parcs des Bois Francs et des Hauts de Bruyères.

Le plan de transformation pèse sur les résultats

Pierre & Vacances a enregistré une perte nette part du groupe de 74,7 millions d'euros, contre une perte de 58 millions un an avant, et une perte opérationnelle courante de 83,4 millions, contre 73,3 millions. 'La saisonnalité des activités touristiques au 1er semestre de l'exercice (environ 40% du chiffre d'affaires annuel) et la comptabilisation linéaire des charges (50%) conduit structurellement à un résultat opérationnel déficitaire sur la période', rappelle le groupe. De plus, ce premier semestre a été impacté par les coûts générés en période transitoire par le plan de transformation engagé.

Le plan de transformation porte notamment sur la mise en place de nouveaux outils informatiques, d'une base unique et réduite de fournisseurs référencés, d'une politique de renouvellement des baux avec réduction des loyers, et d'actions de promotion de la marque et d'optimisation des canaux de distribution.

Pierre & Vacances a aussi confirmé ses objectifs à horizon 2013, soit une croissance de son chiffre d'affaires touristique de 100 millions d'euros et une réduction de ses coûts de 65 millions d'euros. D'autre part, le niveau des réservations touristiques pour la saison estivale et les tendances observées ces dernières semaines permettent d'anticiper une croissance du chiffre d'affaires sur le second semestre de l'exercice. Le niveau de chiffre d'affaires immobilier pour l'ensemble de l'exercice 2010-2011 devrait afficher un taux de progression significatif par rapport à l'exercice précédent.